24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 07:58

Après les drames en Méditerranée, et suite à la manifestation d'hier, je partage ici un texte de Michel Vauzelle, président de Provence-Alpes-Côte d'Azur, et de Rosario Crocetta, président de la Sicile, dans le cadre de la Conférence des régions périphériques maritimes (CRPM) :

Les attentats qui ont frappé la France, le Danemark et la Tunisie en ce début d’année 2015 soulignent la nécessité d’intensifier la coopération entre les deux rives de la Méditerranée. Le terrorisme et les conflits, ajoutés aux dynamiques démographiques, incitent chaque jour trop de personnes à risquer leurs propres vies dans le but d’atteindre l’Europe. Enfants de cette mer à laquelle nous sommes indéniablement liés, nous devons promouvoir une véritable et authentique prise de conscience dans le but de construire ensemble un futur commun et meilleur pour tous.

Un tel besoin nous est aujourd’hui rappelé de la manière la plus cruelle et brutale qu’il soit par les récents naufrages de migrants et la cruauté des trafiquants d’Êtres humains. Ainsi, et en nos qualités de membres de la Commission Interméditerranéenne (CIM) de la Conférences des Régions Périphériques Maritimes, nous nous sommes réunis hier à Palerme pour lancer un message d’appel à l’engagement et à la solidarité aux citoyens de la Méditerranée, forcés de fuir la guerre et le terrorisme, lesquels nous l’espérons auront la possibilité d’être recueillis par nos collègues des régions côtières, ainsi que par les Institutions Européennes et Internationales.

Il est honteux de laisser l’Italie, Malte, la Grèce ou la Turquie et les régions telles que la Sicile en particulier gérer, avec leurs propres ressources, une crise migratoire qui, bien au-delà de la Méditerranée, concerne toute l’Europe. Le courage et la détermination de ces pays et en particulier l’Italie, avec des opérations telles que « Mare Nostrum » qui ont contribué à sauver de nombreuses vies humaines, est admirable et témoigne d’un exemple positif de gestion de l’urgence migratoire, bien que mené par un seul pays. Par opposition, « Frontex » et « Triton » ont démontré qu’ils sont des instruments trop peu efficaces pour faire face à une situation si urgente et complexe, et incarnent l’important fossé existant entre la Bureaucratie européenne d’une part, et les questions d’immigration et des réfugiés vivant dans des camps d’autre part. De plus, il est nécessaire de garder à l’esprit que la stabilité des pays comme la Libye est urgente, mais que des interventions militaires improvisées dans un cadre de légalité internationale incertain ne feraient qu’empirer la situation.

Pour ces raisons, nous demandons aux États et à l’Europe dans son ensemble de s’impliquer davantage afin de trouver des solutions rapides et intelligentes, et de clairement s’engager. Par exemple en faveur de la création d’un couloir humanitaire pour les personnes qui fuient les conflits, la famine ou les persécutions et qui, par conséquent, demandent l’asile et un refuge. Un tel engagement doit est basé sur l’idée de dépasser le règlement de Dublin et sur le partage de la responsabilité et des ressources qui amélioreront, d’une part, les actions de surveillance, de secours et la lutte contre le trafic humain et d’autre part, le tri des demandes d’asile dans les pays d’origine afin d’établir une répartition plus équilibrée des réfugiés à travers les pays de l’Union Européenne.

Parallèlement, des voies pour une mobilité légale doivent être améliorées à travers des accords bilatéraux partagés et mis en œuvre avec les pays voisins, ce qui contribuerait au renforcement des relations socio-économiques à moyen-long terme.

En démonstration de la solidarité et de la volonté de coopérer des Régions méditerranéennes – déjà exprimées par la position politique de décembre 2014 et la création d’une Task Force spécifique de la CRPM – nous organiserons dans les semaines à venir une rencontre en Sicile afin de renforcer la coopération sur les question d’urgence, d’accueil et d’intégration, et nous lancerons la campagne de sensibilisation « NOUS SOMMES TOUS MÉDITERRANEENS ». Cette campagne mettra l’accent sur les valeurs de la coopération, de l’intégration et du dialogue, ainsi que sur la lutte contre le racisme, la xénophobie et le terrorisme. Nous invitons toutes les personnes souhaitant se mobiliser à utiliser le logo de la campagne dans leurs propres communications en ligne. La conférence comptera sur la participation des régions de la CRPM et proposera une visite à Lampedusa.

Suite à ces échanges, une Délégation dirigée par nos Présidents se rendra au Parlement Européen afin de rencontrer le Président Martin Schulz et lui transmettre notre message.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans région migrations sécurité
commenter cet article

commentaires

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste