6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 14:23

On a beau avoir l'habitude, les dérapages réguliers de Maryse Joissains ne cessent de surprendre… Nouvel épisode ce matin sur France Bleu Provence.

D'abord interrogée sur le fichage ethnique des enfants effectué par le maire FN de Béziers, Maryse Joissains ne voit chez Robert Ménard que « des erreurs dans sa manière de s'exprimer », rien de plus…

Le journaliste lui demande ensuite son avis sur Jean-Marie Le Pen. La maire UMP d'Aix dénonce ses propos sur les chambres à gaz… mais voit en Le Pen « un homme qui a son intégrité totale ». Selon Maryse Joissains, on peut donc nier ou minimiser la Shoah et garder « son intégrité totale ».

Ce qui n'empêche pas Maryse Joissains de se proclamer « républicaine ». D'ailleurs, à propos du rebranding de l'UMP en « Les Républicains » :

Journaliste : À gauche ils ne sont pas républicains ?

M. Joissains : Non je ne crois pas qu'ils soient républicains. Je crois qu'ils sont dans l'excès. La République c'est aussi une question d'équilibre. Et je ne pense pas qu'à gauche il y ait l'équilibre de la République.

Voilà où en est la pensée de Maryse Joissains : le fichage ethnique est un simple problème d'« expression », minimiser un génocide n'affecte pas votre « intégrité »… mais ce sont les socialistes qui « sont dans l'excès » !

Rappelons également que l'UMP… euh, pardon : « Les Républicains », c'est aussi le parti qui, au conseil régional, refuse une délibération sur la citoyenneté, applaudit aux propos racistes de Christian Estrosi… et continue donc de tolérer les déclarations de Maryse Joissains.

> La réaction de section PS d'Aix-en-Provence

> Écouter l'inverview de Maryse Joissains

Partager cet article

Repost 0

commentaires

daniel bernadi 06/05/2015 23:12

merci de relayer les propos de mme joissains qui sont excessifs et inadmissibles

elle chasse sur les terres du fn

EL Yagoubi 06/05/2015 20:28

La question de fichage ethnique et social n'est pas une surprise dans le fonctionnement des institutions des services qu'il soient privés ou publics. Je préfère parler des modes de traitement de la diversité de la population. C'est le mode de traitement implicite qui produit des dégâts et l'irréparable dans l'attente de usagers.
Le passage de l'implicite à l'explicite ne va pas de soi et n'est pas une surprise politique ou idéologique de la droite et ses variantes. Selon Etienne Balibar (1998), il existe une lignée spécifiquement française des doctrines de l'aryanité, de l'anthropométrie et du génétisme biologique dans l'idéologie française version droite. Les propos d'un idiot politique Estrosi qui dit qu'il ne suffit pas d'avoir la nationalité pour être Français, conjugué aux pratiques de Joissains et autres sont des premières salves de roquettes idéologiques de ce qu'annonce l'autre (Sarkozy) sur ce que veut dire "Républicains". A vrai dire, on va assister à ce que j'appelle le républicanisme, une idéologie qui aura pour objectif la destruction totale des valeurs et des principes de la République : Egalité - Liberté - Fraternité.
Agir contre ces logiques destructrices passe par une prise de conscience citoyenne sur les enjeux et les conséquences de cette nouvelle imposture qui s'affiche en plein jour. Comment ? Il n'y a pas longtemps, Manuel Valls a dit fort : Nous sommes dans "l'appartheid social". Il n'y a pas quelque chose qui relève de l'ethnicité en France. Il y a le social dans sa complexité. Nous sommes si mélangés les uns aux autres à tel point les frontières culturelles et la peur n'existent que dans la tête ce celles et ceux qui ne veulent apprendre et connaître. C'est leur problème. Hanna Arendt disait : "Pour confirmer mon identité, je dépends entièrement des autres".

M'hamed EL Yagoubi
Marseille

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste