15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 12:31

La France est frappée de nouveau. En responsabilité, le président de la République a décrété l'état d'urgence sur le territoire national. Un deuil national de trois jours commence aujourd'hui.

Nous entendons, lisons, regardons partout des informations relatives à ce qui se passe. Experts, sachants, témoins, politiques : des centaines de personnes sont interviewées, pressées de dire ce qu'elles pensent, ce qui se passe, comment agir, quoi faire… et tout cela dans la minute. Parmi eux, certains n'hésitent pas à attiser les peurs, en pointant du doigt des boucs-émissaires ou en prétendant réduire nos libertés.

La peur est un sentiment si humain… mais nous devons absolument la dépasser pour aller vers la raison.

Je voudrais revenir sur la matinée d'hier, que j'ai passée au camp des Milles avec le président Vauzelle et des membres du Conseil régional des jeunes. Ces jeunes nous ont dit la brisure. Ils ont parlé de résistance. Ils ont évoqué avec intelligence et sensibilité l'humanité, la République, ses valeurs, la nécessaire solidarité, l'envie de paix, de sécurité, de construire et de vivre ensemble. Ils ont parlé de culture, d'art, d’histoire, de mémoire, d'éducation, de laïcité.

Cette matinée était prévue de longue date. Le destin a voulu qu'elle ait lieu à un moment très particulier et très intense. Ces jeunes m'ont apporté plus de réponses que tous les soi-disant sachants qui passent en boucle sur les chaines d'information continue. Je voulais juste les en remercier très sincèrement.

Je rappelle ce texte adopté par le conseil régional en janvier dernier :

Terre d'égalité républicaine, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur réaffirme ses valeurs de tolérance et de respect.
Sur le territoire de Provence-Alpes-Côte d'Azur, la citoyenneté et la ‘res publica’ sont des concepts multiséculaires. Issus de l'Antiquité, réinventés par les Lumières et la Révolution, mis en pratique par la République, ils sont le fondement de notre région.
À cela s'ajoute notre histoire : Provence-Alpes-Côte d'Azur est une terre d'échanges et d'immigrations. Notre histoire, notre culture, la toponymie et l'économie de notre région portent l'empreinte indélébile de toutes celles et ceux qui se sont installé·e·s ici, amenant avec eux la mémoire et l'empreinte de leurs origines. Les apports de ces immigrations sont multiples et ont forgé notre identité, par essence ouverte.
Alors que le conseil régional se réunit pour la première fois en assemblée plénière depuis les tragiques évènements de début janvier qui ont ému et indigné des millions de citoyennes et citoyens, la Région
• condamne fermement ces attentats ;
• réaffirme solennellement son attachement à son identité ouverte et républicaine ;
• affirme plus que jamais sa volonté de lutter contre les fondamentalismes, les extrémismes, la tentation de désigner des boucs émissaires et les violences qui agitent parfois jusqu'aux établissements scolaires de notre région, menacent le vivre ensemble et sapent les fondements de la démocratie et de la République.
Nous entendons faire vivre les valeurs qui rassemblent : la liberté, l'égalité et notamment l'égalité entre femmes et hommes, la fraternité, la laïcité indétachable de la liberté de conscience. Nous voulons lutter contre le terreau sur lequel se développent les inégalités, l'exclusion, sources des dérives, qu'elles soient maffieuses ou politiques.
Depuis plusieurs années, la Région mène une politique emprunte des valeurs qu'elle entend défendre, pour l'éducation à la citoyenneté et au vivre ensemble :
• soutien à la mixité sociale et générationnelle : rénovation urbaine, respect de la loi SRU, guerre au mal-logement ;
• accès à la culture (Pass Culture), au sport, à la gratuité des livres et du matériel d'apprentissage, à la mobilité (carte Zou), à la santé et la contraception (Pass Santé +, Maisons régionales de santé, « Mieux manger au lycée ») ;
• lutte contre les discriminations ;
• soutien aux associations et structures œuvrant pour l'égalité des droits, contre les violences et les discriminations ;
• promotion de l'égalité entre femmes et hommes (charte européenne pour l'égalité).
La région Provence-Alpes-Côte d'Azur souhaite que l'ensemble de ses jeunes puissent garder confiance dans leur avenir et dans la République garante du vivre ensemble. Ainsi, le conseil régional, réuni en assemblée plénière le 20 février 2015 décide de :
• valoriser son soutien aux mouvements d'éducation populaire et aux médias citoyens, garants de la vitalité démocratique auprès de tous les publics et sur tous nos territoires ;
• soutenir les initiatives d'éducation à la citoyenneté, à la laïcité et aux valeurs de la République, rendre plus lisibles l'ensemble des dispositifs existants et encourager toute personne œuvrant auprès des jeunes à les utiliser, notament les proviseurs des lycées et les responsables en charge de la formation et de l'accompagnement des jeunes.
La région tient à réaffirmer son territoire comme carrefour culturel et démocratique ouvert sur l'Europe et la Méditerranée. Ce modèle multiculturel, c'est tous ensemble que nous devons, dans un élan de responsabilité, l'assumer fièrement et le consolider. Provence-Alpes-Côte-d'Azur peut et doit, aujourd'hui plus que jamais, devenir le fleuron de l'intelligence collective et d'une démocratie revitalisée.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans tribune région jeunes
commenter cet article

commentaires

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste