9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 20:46

Ce mercredi 9 novembre, je reçois par courriel plusieurs documents et compte-rendude groupes de travail dans le cadre de la “conférence régionale consultative” (CRC). Parmi eux, le compte-rendu de la conférence des présidents de groupe du 4 novembre 2016. Quelle est alors ma surprise d’y lire les propos du représentant de gauche Christophe Madrolle indiquant qu’il souhaite “œuvrer pour l’intérêt général” tout en participant au consensus du groupe de travail pour choisir comme thématique de la CRC “la problématique de l’Europe à travers les fonds européens”.

Je constate (sans surprise…) et d’autres membres de la CRC avec moi, que cette instance mise en place par Christian Estrosi se révèle depuis plusieurs mois n’être qu’un écran de fumée.

Mais je ne peux pas accepter que les représentant·e·s de la gauche au sein de cette instance ne saisissent pas la faible marge de manœuvre existante pour aborder des sujets politiques. Alors même que le 3 novembre dernier, le conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur adoptait à l’initiative de son président une motion hostile aux migrant·e·s, inspirée et approuvée par l’extrême-droite, et condamnée par l’Union régionale du Parti socialiste et Christophe Castaner, comment accepter de voir toute discussion avec la majorité se réduire à des sujets de “consensus” ?

C’est dans le débat que vit la démocratie. Alors même que la droite régionale choisit sans vergogne de reprendre à son compte le discours xénophobe de l’extrême-droite, se contraindre à n’aborder que des sujets techniques apparaît comme une capitulation.

Je démissionne donc de mon siège au sein de cette conférence régionale : je ne saurais, par ma présence, sembler cautionner les manipulations de M. Estrosi qui d’un côté fait semblant de dialoguer avec la gauche à qui il doit sa victoire et de l’autre réalise une alliance de fond avec le FN.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans région action
commenter cet article

commentaires

anonyme 10/11/2016 11:28

Appeler à voter pour Estrosi était contre nature ! il serait temps de s'en rendre compte !!!
Pour ma part j'en avais fait une abstention volontaire et je ne le regrette pas.
Si nos politiques continuent à se "bouffer", s'invectiver, se diviser, nous courons à la "Trumperie" et nous l'aurons voulu !

Einaudi 09/11/2016 21:03

Tout à fait d'accord avec toi Gaelle !

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste