11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 19:37
Sauf surprise de dernière minute, tous les candidats à la mairie d'Aix en Provence sont aujourd'hui connus.

Petit tour d'horizon...

Aix devra compter, pour cette élection, avec deux listes d'extrême droite : celle du docteur Garello, dont l'intention serait de se rallier à l'UMP au second tour, et celle du FN menée par H. Beyer. Je ne m'étends pas plus sur le sujet, cela n'en vaut pas la peine. J'aurai encore sur ce blog l'occasion de vous dire combien le combat contre l'extrême droite est toujours d'actualité.

A droite, on trouve bien sûr la liste de l'UMP, emmenée par Maryse Joissains, députée-maire actuelle, bien connue des aixois pour son langage fleuri et ses actions phares, comme porter plainte contre les Don Quichotte ou proposer de rétablir la peine de mort dans certains cas par exemple. Sa gestion de la ville et de la CPA n'est pas des plus brillantes, c'est le moins qu'on puisse dire... Pour exemple, Challenge classait Aix 28ème sur 35 dans son classement sur la gestion des villes de plus de 100 000 habitants (2006). Si vous êtes sportif (ou pas, d'ailleurs), sachez que notre bonne ville se classe en 33e position en la matière sur 38 villes testées par le grand quotidien de référence... l'Equipe. On pourrait citer également le récent reportage sur les fameux V'Hello, que les aixois paient très cher, et bien d'autres choses encore...

Autre liste de droite : si vous êtes Aixois, vous n'avez pu rater le fait que Fraçois Xavier de Peretti sera également candidat à cette élection. Le nombre d'affiches collées n'importe où en sauvage, recouvrant même les panneaux de la fête foraine vous aura peut-être troublé quant à la présence de plusieurs personnes se revendiquant "écolos". Mais c'est qu'il n'y a pas qu'eux : on trouve sur cette liste une quinzaine d'UMP, dont plusieurs adjoints à Mme Joissains (De Peretti lui-même ayant contribué à la victoire de la mairesse en 2001, avant de tourner casaque et d'entrer dans l'opposition).  L'écologie n'est donc pas leur souci majeur. Cette liste ne cesse d'ailleurs de m'ébaubir par son incohérence politique. Une seule chose semble rassembler ses membres : la soif de pouvoir.

Une liste vient de sortir du chapeau, dont le programme est si drôle que je vous invite à aller le lire. (Extrait : Nous voulons moins de bureaucratie politique et de civilisation, adeptes de la violence et du fanatisme - Vous ne comprenez pas le sens de cette phrase ? Je vous rassure, moi non plus...) . Elle est conduite par une certaine Maryse Galland-Mourbrun, et il semblerait que le prénom de cette dame soit pour beaucoup dans cette candidature. 

Michel Pezet conduira lui aussi une liste. C'est avec beaucoup de tristesse que j'écris cela. J'ai longtemps espéré que nous pourrions dépasser les divergences personnelles qui ont abouti à cette division. Malheureusement, Jean-françois Picheral annonçait dans la Provence du 30 janvier qu'il préfèrerait rallier la droite. Je les appelle une nouvelle fois à ne pas trahir leurs idéaux et à rejoindre notre liste. Il n'est pas trop tard, et je veux dire aux camarades qui sont dans cette galère, que nous ne leur tournons pas le dos. Il ne tient qu'à eux de rejoindre la liste de gauche.

La LCR, malgré notre main tendue, a préféré mener une liste indépendante. C'est Aude Charcosset qui est tête de la liste "Aix en luttes". L'extrême gauche, comme à son habitude, préfère s'opposer que de construire en étant élue, c'e qui veut dire avoir les moyens de réellement changer les choses.  Je le regrette. En 2001, Aix en luttes réalisait presque 5%. Vidée de ses leaders principaux, qui nous ont rejoints, combien fera-t-elle en 2008 ?

Enfin, vous pourrez bien sûr voter pour la liste Aix pour tous , principal concurrent de Maryse Joissains. Alexandre Medvedowsky a souhaité et réussi le rassemblement de la gauche, et je suis fière, aujourd'hui, d'être colistière à ses côtés. Vous trouvez, tout au long de ce blog, le programme, la liste, les évènements d'Aix pour tous. Nous menons une campagne de proximité, loin des paillettes et de l'esbrouffe. Si nous organisons 3 grandes réunions publiques les 3, 6 et 12 mars, sachez que c'est presque chaque soir que nous écoutons les aixois. Réunions thématiques ou de secteur géographique, nous vous rencontrons mais, plus important, vous écoutons, parce que c'est ainsi, lorsque nous serons élus, que nous entendons gérer la ville : avec vous, pour qu'Aix retrouve un avenir qui nous ressemble. Vous pouvez également nous rencontrer chez vous, car tous les jours nous faisons du porte à porte dans toute la ville, afin de rencontrer aussi celles et ceux qui ne veulent ou ne peuvent sortir de chez eux.

Les scores des uns et des autres font l'objet d'un sondage à paraître demain dans la Provence. Nul doute que cela alimentera la blogosphère aixoise, au vu des billets qui paraissent avant même la sortie de ce sondage !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article

commentaires

louis 16/02/2008 16:53

Gaelle,

Tu le fais exprès ? Je n'ai pas dit qu'il fallait donner le logo PS à pezet, mais simplement lui reconnaître le droit de dire qu'il est socialiste ! ne me dit pas que tu es devenue suffisamment PS pour croire que seulls les adhérents PS ont le droit de dire qu'ils sont socialistes.
Et tu ne répond pas à la question des cartes.

Gaëlle Lenfant 16/02/2008 18:09

Donc un candidat sans logo socialiste, mais ayant le droit de dire qu'il  l'est... ??? Quelle est la logique ? Quelle logique pour le Parti Socialiste, quelle logique pour les militants socialistes, pour ces élus socialistes qui le sont mais annoncent dans la presse qu'ils partiront à droite au second tour (???) et quelle logique pour les électeurs le jour du vote ? Je reviens sur la métaphore utilisée l'autre jour : pour moi, si Fabius avait déclaré être quand même candidat à la présidentielle, non, il n'aurait plus eu le droit de se revendiquer socialiste. Au même titre que Besson ne l'est plus. Ni Kouchner. Et ça n'a rien à voir avec être adhérent ou pas : à mon sens, Fadela Amara non plus n'a pas le droit de se revendiquer socialiste.Pour les cartes, voir réponse à un commentaire précédent, mais si tu souhaites que j'y revienne, je pourrai le faire.Bien à toi,Gaëlle Lenfant.

louis 14/02/2008 13:50

Gaelle,
Nous savons tous que Alexandre a plus rassemblé des cartes que des militants autour de lui. Après 4 visites à la Fabrique pour bosser sur le projet u d'autres réunions, j'ai été frappé du peu de fréquentation. Ils sont où ces militants qui ont voté pour Alexandre ? Moi j'ai laissé tomber. Et puis j'en ai gros sur la patate avec cette UMP qui est sur la liste. Vous avez tous avalé la couleuvre, mais pas moi. Je veut bien qu'on doive faire des efforts parfois pour élargir notre électorat, mais pas si loin ! J'ai l'aticle de la provence (deux jours après la présentation de la liste!!!) ou cette dame dit qu'elle est sarkozyste et que ce qu'il fait est très bien. Je n'ai pas encore fait mon choix, moi aussi j'aurais préféré que tout le monde soit ensemble. Mais j'en veut à Alexandre d'avoir méprisé Pezet et de continuer à le faire. Si on a besoin de lui au soir du premier tour, il faudrait peut être penser à cesser de lui taper dessus et au moins lui reconnaître le droit de dire qu'il est socialiste.

Gaëlle Lenfant 14/02/2008 15:02

Bonjour Louis,Tu parles de peu de fréquentation. Je ne partage pas ton avis. Oui, c'est vrai, nous aurions pu être plus nombreux. Nous pouvons toujours être plus nombreux. Mais vu le nombre de réunion, toutes les contributions au projet, portées par mail, par courrier etc. on peut dire que la mobilisation a été là. Et la campagne qui est menée actuellement montre bien que cette mobilisation, loin de fléchir, ne fait que se renforcer de jour en jour.Tu sais, nous sommes aussi capables d'organiser des "grand messes". Il est facile de prendre son téléphone, de faire venir la famille, les copains, les copains des copains, des quatre coins du département ou au delà. Seulement, cela n'aurait pas eu beaucoup de sens, et en tous cas, ce n'est pas du tout notre façon de faire de la politique.Sur la deuxième partie de ton message : Personnellement, j'en ai marre de m'entendre dire qu'il y a une UMP sur la liste. C'est tout simplement faux. Oui, Nadia a voté Sarkozy. Et oui, comme des milliers de personnes, elle se rend compte aujourd'hui qu'elle s'est fait berner. Elle est loin d'être la seule, crois moi. Je rencontre presque chaque jour, sur le terrain, des personnes qui, comme elle, me disent s'être fait avoir, et regretter amèrement leur vote. Comme Nadia, ces aixois sont prêts à s'investir à nos côtés, parce qu'ils voient bien que notre liste est la seule capable de battre Maryse Joissains. Ils reconnaissent s'être trompés, et jamais je ne leur claquerai la porte au nez. Savoir reconnaître ses erreurs est une qualité précieuse. Mais je me suis déjà exprimée sur le sujet.Tu dis en vouloir à Alexandre de son mépris. Sache que bien des mains ont été tendues, et le sont encore. Mais en revanche, accorder à Pezet le logo socialiste sur leurs documents est tout bonnement impossible, pour la bonne et simple raison qu'il est un candidat dissident du Parti. Aurais tu vu, durant les présidentielles, Royal avec en face d'elle Fabius et Strauss Kahn, chacun des trois arborant le poing et la rose ? Mais pour avoir une situation tout à fait similaire, il faudrait dire : avec Lang ou Jospin arborant, eux aussi, le poing et la rose sur leurs documents de campagne ? Michel Pezet n'a pas souhaité se confronter au suffrage des militants socialistes aixois (car je rappelle que seuls les habitants d'Aix pouvaient voter pour ce scrutin). C'est son choix. Il savait que par là même il entrait en dissidence. Aujourd'hui, il semble qu'une alliance de cette liste avec la droite se dessine. C'est, là aussi, son choix. Mais alors, il faut l'assumer jusqu'au bout.Bien à toi,Gaëlle

annso 13/02/2008 08:40

Salut Gaelle
j'ai une question a te poser,qui n'est pas en relation directe,avec les municipales (encore que).
Voila,si j'ai tout compris le 9/03 on vote aussi pour les cantonales ? qui sont les candidats et les programmes?
je trouve dommage de pas en savoir plus, on ne parle que des municipales reduissant a néant le role des conseillers régionnaux.
a bientot

Gaëlle Lenfant 13/02/2008 09:04

Bonjour Anne-So,Sur le Jas de Bouffan, nous n'aurons pas à voter. Les canton ne sont pas tous renouvelables cette fois-ci. (ils sont renouvelables par moitié, tous les 3 ans) Sur Aix, seuls les cantons Centre et Nord le sont. C'est pour cela que tu n'en n'as que très peu entendu parler. André Guinde, notre conseiller général, n'aura pas à remettre son mandat en jeu cette fois ci.Pour le canton centre, le candidat socialiste est Jacques Agopian, pour le canton Nord, il s'agit d'Henry Lombard. Tu trouveras les liens renvoyant à leurs sites sur la page "liens" de mon blog.Quant aux conseillers régionaux (à ne pas confondre avec les conseillers généraux) ils sont, eux, élus sur une liste. En l'occurence, pour la région PACA, Fleur Skrivan et Françoise Brassart ont été élues en 2004 sur la liste de Michel Vauzelle. Fleur est présidente de la commission culture du Conseil Régional.Cela dit, tu as raison. Le fait que les élections aient lieu le même jour brouille un peu la donne, et il est dommage, effectivement, que l'on ne parle pas plus du rôle, important, de nos conseillers généraux.Bien à toi,Gaëlle

Marc 11/02/2008 21:28

Gaëlle,
Je comprends ta tristesse. Mais il aurait été plus simple de respecter les engagements de 2004 et de n'avoir qu'une liste: celle de Michel Pezet.
Car, bien qu'A. Medvedowsky pense le contraire, sa personne et son positionnement à l'extreme gauche sont et seront toujours sans avenir à Aix.
Cordialement.

Gaëlle Lenfant 12/02/2008 08:43

Bonjour Marc,Je ne sais pas ce qui aurait été le plus simple. Mais, surtout, je ne crois pas que la simplicité absolue soit la meilleure façon de faire avancer les choses en politique.En tous cas, ce qui est certain, c’est qu’Alexandre a su rassembler, autour de lui, une large majorité de militants. Je connais la réponse qui est faite à cela : les cartes sont fausses, l’élection était truquée, c’est pour cette raison que nous n’avons pas voulu nous présenter. Je ne crois pas que ce raisonnement tienne debout et voilà pourquoi : qu’il y ait des cartes de complaisance au PS, à Aix comme ailleurs, personne ne le conteste. C’est vrai, des socialistes ont une carte uniquement pour faire plaisir aux parents, à un frère, une sœur, un cousin, un fils…En revanche, qu’Alexandre ait convaincu des centaines de personnes de prendre une carte pour, le moment venu, aller voter pour lui, ça, non. Mais… admettons pour la démonstration. Politique fiction : d’un côté, un candidat qui convainc des centaines de personnes d’adhérer au PS. Et de l’autre, un candidat…qui ne convainc personne… A ton avis, lequel est le plus apte à être investi par le PS ? Et quelle solution reste-t-il à l’autre ? Sur ton deuxième « argument » : selon toi, Alexandre aurait un positionnement à l’extrême gauche. Mais enfin ! soyons sérieux deux minutes, Marc. Alex, le néo bolchevique, comme dirait un camarade… Je me souviens, lorsque je suis arrivée au PS, en 2002, certains disaient de lui qu’il était trop à droite. Aujourd’hui, c’est un gauchiste. Pourrais-tu étayer un peu ton propos ? Qu’est ce qui, dans notre projet, est si dangereusement « gaucho » que ça ? Et si vraiment c’était le cas, comment expliques-tu que la LCR se soit désolidarisée de notre liste ?Je crois qu’il est des fantasmes qui ont la vie dure… Je te propose de venir assister à une ou plusieurs des réunions que nous organisons. Ainsi, tu pourrais te faire ton idée par toi-même ? Par exemple, ce soir réunion sur l’Université aux Arcades à partir de 18h, lundi réunion sur les quartiers Sud au Pont de l’Arc (chez Gaby) à partir de 19h. Ce sera l’occasion d’en discuter plus avant ?Bien à toi,Gaëlle.

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste