27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 11:00
« (..) si les socialistes du XXI siècle acceptent enfin pleinement le libéralisme, s’ils ne tiennent plus les termes de concurrence ou de compétition pour des gros mots, c’est tout l’humanisme libéral qui entrera de plein droit dans leur corpus idéologique. Certains, à l’intérieur même du PS d’aujourd’hui n’accepteront peut être pas cette révolution de pensée. Qu’à cela ne tienne, qu’ils proposent leurs solutions et l’on choisira, car il faut choisir : la synthèse est morte. La synthèse se sont les différences effacées. Voici venu le temps des différences assumées. Et c’est le meilleur chemin, le plus courageux et le plus efficace pour se rassembler. » (p48)

J'entends ici ou là qu'il ne faut en aucun cas s'inquiéter de ce propos, qu'il faut même s'en réjouir, parce qu'il annonce l'ère nouvelle du socialisme. Delanoë parlerait de libéralisme politique, qu'il s'agirait de rendre à la gauche. Remettre l'individu au centre de toutes choses, n'est-ce pas un des combats des socialistes ? Delanoë s'inscrirait pleinement dans ce combat et uniquement celui-ci. Pas la moindre trace de libéralisme économique là dedans.
J'entends bien cela. Mais alors je pose une question à ces défenseurs du social-libéralisme : dans ce cas, pourquoi trouve-t-on dans la même phrase les mots "libéralisme", "concurrence", "compétition", "libéral" et l'expression "corpus idéologique" ?
Concurrence et compétiotion font bien ici référence au champs économique... non ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article

commentaires

PierreP 27/05/2008 18:06

Chère amie, bien vu pour Delanoë, je ne voterais pas pour lui s'il se présente pour être le dirigeant du parti socialiste.
mes amitiés

Minima 27/05/2008 17:05

Drôle de bouillie :
http://www.dailymotion.com/cluster/news/featured/video/x5jhh0_delanoe-estil-liberal_news

Socialiste et libéral mais pas, social-libéral...
Sûr qu'il faut bien un livre pour expliquer ce que ça veut dire.

Je serai donc de mauvaise foi (puisque je n'ai pas lu et ne lirai pas le livre), voici ici un exemple typique d'un courant social-libéral qui ne s'assume pas.
Il est visiblement très dur aujourd'hui, en vue de la compétition acharnée au poste de 1er secrétaire, de faire entendre une différence idéologique quand, sur le fond, on est d'accord avec la tendance majoritaire. Pauvre Delanoë...
J'attends le discours du prochain poulain "pas social-libéral" avec circonspection.

Dites, on va se taper ça jusqu'à Reims pendant que l'ami Sarko fait la casse systématique des solidarités sociales ?

tcheque 27/05/2008 13:41

parce que sans concurrence ni compétition (juste et non faussée, comme dirait l'autre ... mais c'est un autre débat) vient la stagnation et finalement le vrai conservatisme, non (cf certains corps de métier) ... ?

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste