6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 13:07
Il y a quelques années, j'avais pu constater de visu l'ampleur du déploiement policier autour de Sarkozy, alors "simple" ministre des finances. Cela se passait à Clermont-Ferrand, nous étions quelques uns à manifester, mais battus à plate couture par la police, les gendarmes, CRS etc. Je vous assure qu'on ne criait pas nos slogans trop fort, ça impressionne, ce type de dispositif...

A Aix, il y a quelques semaines, un très très très dangereux militant, qui distribuait des tracts sur une voie publique mais à forte valeur commerciale ajoutée, (donc considérée comme privée par certains) s'était fait embarquer au poste (voir ici)

Dans le dernier Canard Enchaîné (que je ne manque pour rien au monde chaque mercredi), on peut lire un article commentant le retour à Neuilly du président après sa journée de travail... Edifiant.

Et puis aujourd'hui, voici que tombe une dépêche AFP, dans la droite ligne de tout ce grand bazar. (lire ci-dessous)

Ajoutez à cela que des gendarmes portent plainte contre leur hiérarchie en invoquant leur "liberté d'expression" et que les CRS pourraient descendre dans la rue contre le rapprochement police/gendarmerie et la suppression de poste, mélangez le tout, et vous verrez que la situation de la France est pour le moins explosive...

La dépêche :

NANCY, 6 juin 2008 (AFP) - Une cinquantaine d'ambulanciers et de chauffeurs de taxi, qui souhaitaient manifester en cortège à Nancy à l'occasion de la venue vendredi du Premier ministre François Fillon, ont été bloqués par la police, a-t-on appris de source policière.

Les protestataires, qui souhaitaient marquer leur mécontentement contre l'augmentation du prix de l'essence, ont été selon leurs dires arrêtés pendant 2H30 à l'entrée de Nancy, avant d'être autorisés à manifester, à l'écart du Premier ministre, qui ne pouvait entendre les sirènes hurlantes des ambulances.

"Une délégation avait été reçue (jeudi) par le préfet. Un itinéraire avait été accepté. Une fois qu'on est arrivé, ils nous ont bloqués comme des moutons dans un parc. Ils se sont complètement foutus de nous", s'est indignée Vanessa, chauffeur de taxi.

"On est déçus. On a voulu jouer la transparence et on s'est fait avoir. On fait de la présence là où il ne faut pas", a regretté Laurent Schwaller, présidents des ambulanciers de Nancy.

A l'arrêt pendant une vingtaine de minutes, ambulanciers et chauffeurs de taxis ont complètement bloqué le centre-ville de Nancy jusqu'à 11H45, a constaté l'AFP.

Un très lourd dispositif policier avait été mobilisé pour la première visite de travail en province du Premier ministre, dans le cadre de la loi de la modernisation de l'économie, depuis un déplacement à Dijon le 28 avril.

Les usagers du centre commercial où M. Fillon s'est rendu, accompagné des secrétaires d'Etat à la consommation Luc Chatel, au commerce Hervé Novelli, et à la Famille Nadine Morano, étaient systématiquement fouillés.

La place Stanislas, où il devait prononcer un discours vers 11H15, était verrouillée, "une première" selon une source municipale.

Une dizaine de manifestants de l'Institut régional du travail social de Nancy, venus demander des subsides, ont été écartés du cortège en quelques secondes, alors qu'un hélicoptère de gendarmerie survolait à basse altitude la ville.

La dernière sortie du Premier ministre, lundi à Paris dans un lycée du XIVe arrondissement parisien, avait été émaillée d'incidents avec des manifestants dénonçant les conséquences des réformes en cours dans l'éducation. Un gendarme avait été blessé et trois jeunes interpellés.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article

commentaires

aliciabx 06/06/2008 15:37

Et tout cela coûte beaucoup. Si l'on compte tous les déplacements des uns et des autres.
Beaucoup de forces de l'ordre tant ils sont mal vus.
Ils pensent sûremement ques les Français sont des imbéciles et qu'ils ne comprennent rien à leurs "réformes".
Justement, nous comprenons très bien...

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste