9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 15:22

Issu du site de la FSU, voici les lieux des manifestations qui auront lieu demain :













Dépt Ville Lieu Heure
       
5 Gap cité Desmichels Esplanade de la paix 12h
6 Nice place Garibaldi 10h
8 Charleville place Ducale 11h
9 Foix   17h
11 Carcassonne Square Gambetta 11h
11 Narbonne Médiathèque 11h
12 Rodez Préfecture 14h30
13 Marseille Vieux port 11h
14 Caen pelouses du château 18h
15 Aurillac place de la paix 10h
18 Bourges Préfecture 12h
18 Vierzon forum république 17h
19 Brive devant la mairie 18h
2A      
21 Dijon place de la Libération 15h
23 Guéret devant la mairie 17h30
23 Aubusson devant la mairie 17h30
23 La Souterraine devant la mairie 17h30
24 Périgueux devant le NTP 17h30
25 Besançon place de la Révolution 14h
25 Montbéliard devant la gare 16h30
26 Valence Préfecture 14h30
28 Chartres préfecture 17h30
29 Brest    
30 Nimes aux Carmes 15h
31 Toulouse Métro Compans 14h
32 Auch   12h
33 Bordeaux place de la victoire 11h30
34 Montpellier place de la comédie 15h30
36 Chateauroux préfecture 11h
38 Grenoble Gare 10h
39 Lons le Saulnier place de la liberté 14h30
40 St Geours de M. rd point nationale 10 9h
41 Blois   17h30
41 Romorantin   17h30
41 Vendôme   17h30
43 Le Puy en Velay    
44 Nantes place du commerce 11h
46 Toulouse manif AG à Cahors bourse du travail 11h
47 Agen Préfecture 16h
48 Mende tournée services publics 9h30
49 Angers place Imbach 10h30
50 Cherbourg   17h
50 St Lô   17h
51 Reims   10h
51 Chalons/saône   10h
51 Epernay   10h
53 Laval place de la mairie 15h
56 Lorient sous-préfecture 18h
56 Vannes préfecture 18h
57 Metz place de la préfecture 16h
58 Nevers place de la préfecture 17h
60 Amiens maison de la culture 14h30
63 Clermont-Ferrand maison du peuple AG/FSU 15h30
64 Pau Inspection académique 14h
64 Bayonne place Ste Ursule 14h
65 Tarbes place de Verdun 10h30
66 Perpignan préfecture 18h
67 Strasbourg place Broglie 12h
68 Mulhouse gare 10h
69 Lyon devant la préfecture 12h
70 Vesoul Hôtel de ville 18h
72 Le Mans place de la République 17h30
73 Chambéry Préfecture 17h30
76 Rouen place st marc 10h30
80 Amiens Maison de la Culture 14h30
83 Toulon place de la liberté 10h30
84 Avignon gare centre 10h
86 Poitiers place d’armes 12h
87 Limoges    
89 Auxerre place Arquebuse 15h
971 Pointe à Pitre    
RP Paris Gobelins vers Sèvre Babylone 14h30

Et voici le texte du communiqué commun à la CGT, la FSU et Solidaires :

Appel unitaire pour la fonction publique

Le mouvement massif de grève et de manifestations du15 mai n’a reçu aucune réponse si ce n’est l’annonce d’une inacceptable remise en cause du droit de grève dans l’éducation et dans la Fonction publique.

Le projet de loi « relatif à la mobilité et aux parcours professionnels » est en cours d’examen et doit passer à l’Assemblée Nationale à partir du 11 juin. S’y retrouvent toutes les mesures dont les organisations syndicales ont unanimement demandé le retrait, dispositions lourdes de conséquences pour les personnels, leur statut et le service public. Il en est ainsi notamment de l’extension du recours aux non titulaires, de leur gestion par les agences d’intérim, de la création de la position dite « de réorientation professionnelle » véritable antichambre pour de nombreux licenciements, du temps incomplet avec multi-employeurs…

Le gouvernement va présenter de nouvelles mesures issues de la Révision Générale des Politiques publiques.

L’objectif essentiel de la RGPP est de faciliter les suppressions massives de postes dans la Fonction publique (35000 à 40000 emplois par an), en articulation avec les mesures annoncées dans le cadre de la Révision Générale des Politiques publiques. Cette RGPP se met en œuvre sans débat public, sans que soit posée la question des missions de service public et celle des besoins des usagers et des citoyens sur l’ensemble du territoire. Par exemple, la politique éducative du gouvernement porte atteinte à la capacité du service public d’assurer la réussite de tous les jeunes. Elle traduit le profond désengagement de l’Etat. Elle induit l’affaiblissement voire la suppression ou la privatisation de missions et de services ainsi que la détérioration des conditions de travail, la mise en cause du statut et l’accroissement de la précarité. La RGPP est bien un outil de casse sans précédent pour l’ensemble de la Fonction Publique.

A cela s’ajoutent les pertes de pouvoir d’achat des personnels et le nouvel écrasement des carrières qui va résulter de la conjugaison du relèvement du SMIC et de l’insuffisante revalorisation du point d’indice. Aucune négociation salariale n’est aujourd’hui engagée en dépit des promesses gouvernementales ; pas plus sur la revalorisation des métiers.

Et le gouvernement prétend imposer à tous sans débat de nouvelles dégradations en matière de retraites. Nos organisations appellent d’ores et déjà à participe aux initiatives unitaires pour une véritable réforme solidaire des retraites.

Pour une Fonction publique et des services publics de progrès social au service de la population, nous exigeons :

- Un véritable débat démocratique sur la réforme de l’Etat et de la Fonction publique en partant des besoins de tous ;
- Un emploi public, stable, statutaire et qualifié, permettant des services publics de qualité accessibles sur l’ensemble du territoire ;
- L’amélioration du statut du fonctionnaire qui garantit la neutralité, l’impartialité et l’indépendance des agents dans l’exercice de leurs missions ;
- Un développement de la mobilité choisie qui s’oppose à la mobilité subie et l’abandon du recours à l’intérim.
- Le retrait du projet de loi dit « relatif à la mobilité et aux parcours professionnels » et de celui sur le service minimum d’accueil remettant en cause les conditions d’exercice du droit de grève.
- L’ouverture immédiate de négociations salariales visant à maintenir le pouvoir d’achat de la valeur du point d’indice.

Les organisations signataires soutiennent les luttes et les mouvements en cours dans différents secteurs (éducation, culture, recherche, impôts-trésor, douanes…), notamment les personnels qui ont décidé de poursuivre l’action par la grève reconductible et appellent l’ensemble des agents à amplifier la mobilisation.

Elles décident de faire de la semaine du 9 au 13 juin, une semaine d’actions et du 10 juin un nouveau temps fort de mobilisation par une journée puissance de grèves et de manifestations.



Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article

commentaires

sophie 10/06/2008 19:14

Bonjour

je trouve pitoyables toutes les manifestations qui se font en France ces derniers temps.

alors, à vous qui pourriez remplacer ce temps perdu a crier comme des poissonniers à trouver des solutions aux problèmes actuels IMPORTANTS (faim dans le monde, réchauffement climatique)

à vous qui voulez nous faire croire que vous êtes mal traités

on est dans un pays libre, on n'est pas morts de faim,

alors vous qui n'êtes pas de ceux qui aident les plus démunis je pense,

vous qui êtes tous les 2 jours dans la rue,

ARRETEZ DE VOUS PLAINDRE

ps.: si vous voulez que le gouvernement vous ecoute, commencez par écouter l'avis général des français sur vos manif' !

Gaëlle Lenfant 10/06/2008 20:22


Bonjour,

C'est votre avis, il est respectable en tant qu'avis, mais ce n'est pas en se bouchant les yeux sur les réels problèmes qui se posent en France aujourd'hui que l'on résoudra la faim dans le monde
et le réchauffement climatique. Ce n'est pas parce qu'aujourd'hui je manifeste pour le maintien de postes dans la fonction publique, pour un exercice de nos métiers correct, pour un meilleur
service public que je ne cherche pas de solutions. Au contraire, les deux vont de pair. Le réchauffement climatique ? On luttera efficacement contre lorsqu'on aura réussi à convaincre les gros
lobbies de changer leurs pratiques. La faim dans le monde ? Ni la guerre en Irak ni la venue de Kadhafi en France n'a changé les choses, bien au contraire. Et l'action poltique que je mène, c'est
aussi pour ça. Et puis je voudrais simplement vous faire remarquer que la France fait partie du monde, et que l'on y meurt aussi de faim et de misère. Le débat actuel sur la reconduction
d'étrangers dans leur pays d'origine alors qu'ils sont malades et qu'aucun soin ne pourra leur être apporté là bas, c'est à dire la remise en question de la loi Chevènement fait aussi partie de mes
combats. Je ne lutte pas que lorsque je manifeste, j'y consacre une très importante partie de mon temps. Et je ne veux rien faire croire à personne. Je souhaite simplement que nous soyions beaucoup
plus nombreux à agir concrètement, et je vous invite sincèrement à vous rapprocher d'une association, d'un parti politique, d'un mouvement, de la structure que vous trouverez la plus adaptée, ou
s'il n'y en a pas de créer votre propre structure pour défendre les idées auxquelles vous croyez. Ce n'est en tous cas pas en  vous contentant de critiquer ceux qui manifestent pour vos droits
que vous changerez quoi que ce soit.
Et je connais beaucoup de français qui sont très heureux d'avoir des congés payés, un salaire garanti minimum, la sécurité sociale, le droit de vote (les femmes), le droit à l'avortement, une
retraite (pour l'instant encore à peu près garantie)... C'est grâce aux nombreux mouvements citoyens que nous avons tout ça, et j'en profite pour rendre hommage à tous nos aînés.

Bien cordialement,
Gaëlle Lenfant


Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste