14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 15:42

Devant l’ampleur des protestations (208.000 signatures, dont plus de 1100 organisations, contre le Fichier EDVIGE) la Ministre de l’Intérieur a accouché d’un nouveau projet de fichier policier. Il s’appelle EDVIRSP. C’est un petit frère qui ressemble étonnamment à Edvige.

 

* Qui sera fiché ?

Outre les personnes qui font l’objet d’une enquête administrative pour accéder à certains emplois, seront fichées dans EDVIRSP toutes les personnes « dont l’activité individuelle ou collective indique qu’elle peuvent porter atteinte à la sécurité publique ». Cette liste de « suspects » peut nous englober tous !

Alors que la loi l’interdisait auparavant, les mineurs, dés l’âge de 13 ans, même ceux qui n’ont commis aucune infraction, seront également fichés sur la base d’un soupçon de « dangerosité »…

 

* Quels renseignement contiendra EDVIGE-EDVIRSP ?

Outre les renseignements ordinaires, le fichier comportera les activités publiques, les comportements, les déplacements, l’entourage de la personne, et seront autorisées les données sur les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques, religieuses ou l’appartenance syndicale.

 

* Qui aura accès à ce fichier ?

Les policiers du renseignement de la sécurité publique (anciens Renseignements Généraux) ; tout policier ou gendarme qui en fait la demande à son chef de service.

 

* Pourquoi ce fichier est-il dangereux ?

Le gouvernement part du principe que tout le monde est un délinquant potentiel et que tous les prétextes justifient de les repérer et surveiller. Le fichier associe citoyenneté et délinquance, militance (associative, syndicale ou politique) et délinquance, adolescence et délinquance… Sous prétexte de veiller au maintien de l’ordre, le gouvernement adopte une attitude incompatible avec le respect des libertés et avec la protection de notre vie privée. En cas de coup d’état, de dictature, ces renseignements permettraient d’arrêter immédiatement tous les citoyens susceptibles de lui résister…

D’autre part, nous savons bien qu’aucun fichier n’est « confidentiel » : des fuites énormes se sont produites en Grande Bretagne, en Norvège. En France, récemment, un policier a été surpris à fournir des renseignements sur une personne en échange d’un pot de vin…

 

* Et nos enfants ?

Les mineurs qui ont été mêlés à des actes de délinquance – même comme victimes – se trouvent déjà dans de multiples fichiers (STIC, FNAEG, JUDEX, FIJAISV, ELOI) sans qu’eux-mêmes ou leurs parents n’en aient connaissance, donc sans vérification possible de l’exactitude des informations qu’ils contiennent.

EDVIRSP fichera désormais ceux qui, n’ayant jamais commis d’infraction, pourraient en commettre ! En raison du quartier où ils habitent ? de la couleur de leur peau ? de leurs résultats scolaires ? du revenu de leurs parents ? C’est l’arbitraire le plus complet.

Que penser d’une société qui a peur de ses adolescents au point de vouloir les contrôler tous ?

 

Le recul, très partiel, du gouvernement devant la mobilisation citoyenne montre que nous pouvons faire pression sur sa politique. Continuons à refuser ce genre de fichier.

 

RASSEMBLEMENT devant la

Sous-Préfecture, 24 rue Mignet, le 16 octobre, jour de la Sainte Edvige, à 12h30

 

ASTI . ATMF . ATTAC . Aix-Solidarité . Cimade . Ligue des droits de l’Homme . MRAP 13

RESF . FSU 13 . SNES Aix-Marseille . SNPUIPP 13 . AXUL . UNEF Aix-Marseille . Ud CFDT 13

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article

commentaires

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste