11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 10:56

Décidément rien n’arrêtera le sénateur Marini. Après avoir déposé un amendement au projet de loi de finances prévoyant la déductibilité de l’impôt sur le revenu des pertes boursières (finalement retiré in extremis vu le tôlé provoqué), le sénateur UMP a récidivé : cette fois son amendement, adopté dans la nuit du 8 au 9 décembre, prévoit la suppression d’une mesure fiscale bénéficiant aux parents isolés.

Cette disposition, qui visait en grande majorité des femmes élevant ou ayant élevé seules un ou plusieurs enfants, leur permettait de conserver le bénéfice d’un allègement fiscal après le départ de leur(s) enfant(s) du domicile parental. En moyenne le bénéfice de cette demi-part représentait 400€ par an. Cette suppression est simplement scandaleuse : à l’heure de la crise économique actuelle, la majorité de droite s’obstine à frapper les petits revenus, alors que dans le même temps, des niches fiscales autrement plus coûteuses ne sont pas remises en cause.

Le Parti socialiste dénonce l’adoption de cet amendement profondément injuste et visant majoritairement des mères célibataires, alors que rien n’est fait pour résoudre les problèmes de pouvoir d’achat.

(Merci à Thomas pour ce texte)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article

commentaires

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste