22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 11:46
Une semaine que je n'ai pas écrit ici... Ce n'est pourtant pas faute de sujets à traiter, au contraire, c'est aussi un peu à cause de cela, et du manque de temps pour écrire. Et aussi, j'avoue, parce que j'ai pris 3 jours de détente près de Vézelay, en Bourgogne.
Entre les annonces terribles du pape, le mouvement social qu'on écoute, paraît-il, en haut lieu mais auquel on n'entend pas répondre, la ratification des listes PS pour les européennes, le printemps des libertés, l'actualité parfois à la limite de l'absurde de l'Assemblée Nationale, et j'en passe, les sujets à traiter étaient divers mais riches d'enseignements, même si parfois cruels.

Quelques mots sur certains de ces sujets, j'aurai l'occasion de revenir sur d'autres plus tard.

Qu'est ce que ce pape, qui, au 21eme siècle, continue sa croisade non seulement imbécile mais aussi dangereuse contre le préservatif ? Comment peut-on passer sa vie à parler d'amour, de fraternité, de partage, d'abnégation etc etc et, dans le même temps tenir des propos qui coûteront certainement la vie à des milliers d'humains ? Après avoir levé l'excommunication d'évêques intégristes, après que l'église a, en revanche, excommunié une femme violée par son beau-père parce qu'elle avait avorté, et justifiant cet acte parce que le viol est moins grave à ses yeux, que l'avortement, voilà donc revenu le discours le plus rétrograde de l'église catholique. C'est tellement énorme qu'on a peine à y croire, et pourtant... Heureusement, nombre de catholiques ne cautionnent pas ces paroles et ces actes, j'en veux pour preuve la lettre de ce prêtre, qui a excommunié Benoît XVI
Voilà pourquoi (aussi) la laïcité est une valeur primordiale de notre République, et voilà pourquoi on ne doit pas lui adjoindre des qualificatifs. La laïcité n'est ni positive ni négative. Elle est un principe. Ne permettons jamais qu'elle soit dénaturée.

Sur le mouvement social, je citerai simplement Laurent Fabius dans un entretien à La Tribune :

"Deux à trois millions de personnes dans la rue et aucune conséquence tirée par le pouvoir: cela montre une surdité économico-sociale. La crise est profonde, la réponse ne peut pas être +je ne change rien+. A moins que l'exécutif n'ait choisi le pourrissement" (...)

"Dans ce cas, face à une situation qui s'aggrave, il continuerait de ne rien lâcher, provoquant des désordres dont il pourrait espérer in fine tirer parti. Ce serait très dangereux" (...) "Aujourd'hui, il suffirait d'une allumette pour tout embraser. Notamment chez les jeunes, qui ne voyant aucun débouché, sont très inquiets. Je mets en garde contre ce risque"
Il paraît que nous étions 30 000 à Marseille, jeudi... c'est ce qu'a compté la police... C'est ridicule. Au moins autant qu'un président de la république qui ne répond pas à son peuple. C'est scandaleux. Pas autant que les stock-option distribués à quelques hauts dirigeants de la Société Générale, mais on s'en approche...


A ce propos, le Parti Socialiste a lancé une pétition pour l'abrogation du paquet fiscal. Pour signer, c'est ici.

Pour terminer, un conseil de lecture : "la France en libertés surveillées" que vous pouvez télécharger gratuitement sur le site du PS ou commander pour la modique somme de 5€




 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article

commentaires

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste