22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 10:54

C'est mardi qu'avait lieu le grand meeting de Marseille aux Docks des Suds, avec Martine Aubry, Vincent Peillon et Zita Gurmaï en tête d'affiche, mais aussi les candidats de la liste de la Région Sud-Est, ainsi que Jean-Noël Guérini, président du Conseil Général, Michel Vauzelle, Président du Conseil Régional, Eugène Caselli, Président de la CUM, de nombreux élus et quelque 2000 militants et sympathisants. Les MJS étaient là en force, et la soirée fut empreinte de beaucoup de chaleur humaine, d'amitié et de fraternité.

Quelle journée intense ! Journée, oui, car si le soir nous étions réunis aux Docks des Suds, nous avons auparavant été à la rencontre des habitants de la Savine, dans les quartiers Nords de Marseille, et plus particulièrement des femmes.

Parce que nous savons que l'Europe, contrairement à ce que l'on pense parfois, agit chaque jour sur notre quotidien, nous considérons que cette campagne doit se faire au plus près de nos concitoyens, et c'est ce que nous faisons.

Le Manifesto comporte un chapitre entier consacré aux droits des femmes, et le PSE est le seul parti à prendre cette dimension en considération.
C'est à Marseille que Martine Aubry a souhaité donner un coup de projecteur particulier sur ces questions, voilà pourquoi elle avait demandé à Zita Gurmaï de faire le déplacement, en tant que Présidente du PSE femmes et députée européenne, mais aussi parce qu'elle est la secrétaire nationale de notre Parti en charge des droits des femmes, dont je suis l'adjointe.
C'est évidemment très volontiers que Zita avait accepté. Nous nous sommes donc retrouvés dans l'après-midi, dans ce quartier de la Savine, dont la rénovation se fait - peut-on l'imaginer ? -  sans aucune concertation avec les habitants... A l'invitation notamment de Samia Ghali, maire de secteur et sénatrice, de Sylvie Andrieux, députée, de Rebia Benarioua, Conseiller Général, d'Eugène Caselli, Président de la CUM. Henri Jibrayel, député était également présent, ainsi qu'une délégation du conseil municipal de secteur.

De  nombreuses femmes, investies dans la vie citoyenne de leur quartier, étaient là pour nous dire toutes les difficultés auxquelles elles sont confrontées : manque de transports, de services publics, dénigrement constant de leur quartier, c'est avec beaucoup de force et de justesse qu'elles nous ont décrit la situation. Ces femmes sont pleinement engagée dans un combat qui est celui du lien social et de l'avenir de notre société. Comment aller vers plus de justice, de République, pourquoi leur attachement à ce quartier ne pourrait-il être pris en compte, quand, enfin, prendra-t-on conscience que leurs revendications sont un exemple pour nous toutes et tous ?
C'était un moment extremement fort, et j'ai été touchée, bien sûr, mais aussi impressionnée de la volonté et du courage qu'elles ont exprimés.

Le soir, nous nous sommes retrouvés aux Docks des Suds, pour un meeting qui fut, je l'ai dit plus haut, très chaleureux, mais également empreint de force politique.

C'est Karim Zéribi qui a, comme il le dit, ouvert le bal, et insisté sur l'importance de vivre l'Europe au quotidien.



 Zita Gurmaï a, avec son énergie habituelle, exprimé l'importance, pour l'ensemble des 27 partis socialistes et sociaux-démocrates, de la question des droits des femmes, et insisté sur la différence entre le PPE et le PSE sur ces questions notamment. Elle a redit l'importance d'aller à la rencontre des citoyens, parce que l'Europe, bien sûr, c'est nous, et que seul le PSE peut nous donner une Europe de gauche.

 


Jean-Noël Guérini et Michel Vauzelle sont revenus sur l'importance de ce scrutin



Vincent Peillon, avec tout le talent qu'on lui connaît, est revenu sur l'origine de notre projet européen, sur l'idéal républicain socialiste, ce rêve de la première internationale des Etats-Unis d'Europe, que nous avons toujours au coeur. C'est ce projet politique que nous portons, et que la droite s'acharne à vouloir faire disparaître. La fierté d'être socialiste, c'est cela aussi, et quel bonheur de l'entendre dire avec autant de force ! Vincent a parlé, aussi, de notre visite de la Savine, pour dire les mensonges et les manipulations de la droite auxquelles nous avons droit, au sujet de l'insécurité : "Après le départ du commissariat, alors ils sont en train de fermer nos écoles"... La droite, comme à son habitude, engendre elle-même les problèmes ! Comment peut-on sécuriser un quartier, alors qu'on en retire tous les services publics ? Il a parlé de notre projet, car oui, nous avons un projet, n'en déplaise à l'UMP ! Il a conclu sur le fait que toutes les grandes réformes sont des réformes de gauche. Nous continuons et nous continuerons de nous battre pour construire dans l'Europe les régulations nécessaires, et nous le ferons parce que nous savons que la noblesse de la politique c'est de dépasser les intérêts personnels, c'est se battre pour l'intérêt général. Nous nous battons pour le peuple tout entier, Vincent l'a dit avec force. La perspective de l'Europe est entre nos mains !

C'est Martine Aubry, notre première secrétaire, qui a clôturé cette belle soirée, en rappelant ce qu'était pour elle, la politique : avoir le courage, et la volonté de changer la société. Etre de gauche, c'est être capable de penser la société telle que nous la voulons. Les socialistes n'accepteront jamais de plier devant ceux qui voudraient mettre l'humain en arrière plan.
Martine Aubry a rappelé l'échec social auquel nous sommes aujourd'hui confronté, à cause des politiques menées par l'UMP en France, et le PPE en Europe, et parlé plaus particulièrement aux salariés et aux chômeurs, en leur disant que les 27 partis socialistes et sociaux-démocrates ont mis en oeuvre un plan de relance à l'échelle européenne. Si le PSE remporte ces élections européennes, il le mettra en oeuvre, parce que l'Europe, à gauche, cela signifie quelque chose. Elle s'est adressée ausi plus directement aux jeunes, qui sont notre avenir, qui portent des valeurs de tolérance et de solidarité, et qui doivent être à la tête de notre combat humaniste d'ouverture vers le monde. Aux fonctionnaires, qui ne sont pas, pour les socialistes, un poids, mais bien les professionnels de nos services publics, qu'ils portent chaque jour, pour le meilleur, elle leur a dit que nous, nous voulons l'école publique, l'hôpital public, la poste, le rail ! Les fonctionnaires sont le rempart contre les injustices, ceux qui font rimer égalité avec liberté, et quand la droite supprime, dans un contexte qui voit 3000 nouveaux chômeurs par jour, 35 000 postes de fonctionnaires, parce qu'en vérité, la seule chose que pense la droite des fonctionnaires, c'est qu'ils sont trop nombreux, la gauche, elle, fait le choix de société des services publics, et nous avons pris l'engagement de redéposer la directive sur les services publics, que le PPE refuse.


Meeting de Marseille : Discours de Martine Aubry
envoyé par PartiSocialiste. - L'info internationale vidéo.

Une journée et une soirée intense, que nous serons nombreuses et nombreux à ne pas oublier !

Le 7 juin, pas d'hésitation, votons efficace, votons pour une autre Europe, une Europe qui remette "Les citoyens d'abord", une Europe de gauche, votons PSE !

Quelques photos du meeting...


De gauche à droite : Eugène Caselli, Michel Vauzelle, Vincent Peillon, Martine Aubry, Jean-Noël Guérini. On reconnaît au deuxième rang Mohammed Rafaï, élu à Arles  et Conseiller Régional, et de l'autre côté du tapis rouge, Frédéric Vigouroux, maire de Miramas et Conseiller Général.


 


Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article

commentaires

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste