28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 13:10

Du meeting de Rezé, on peut lire beaucoup de choses dans la presse, qui, toutes, vont dans le même sens : Martine Aubry et Ségolène Royal scellaient leur union. Je ne nie pas, loin de là, l'importance de ce qui a été dit hier soir par l'une et l'autre sur l'unité du Parti Socialiste. Nous sommes un parti de débats, mais nous devons à nos électeurs, et plus largement, à l'ensemble de nos concitoyens de savoir clore un débat et avancer ensemble le moment venu, parce que les idéaux que nous défendons toutes et tous, nous, socialistes, nous dépassent et nous le savons bien. C'est ce qui a été fait à Rezé hier, et je m'en félicite.

Je regrette cependant de n'avoir pas lu une ligne sur les discours qui ont été prononcés par deux autres femmes exceptionnelles : Maria Badia, députée européenne espagnole et Bernadette Vergnaud, tête de liste de cette grande région Ouest. Un air différent souffalit sur Rezé hier, et les discours de ces femmes y étaient pour beaucoup.

Maria, députée, membre du PSE femmes, a plaidé pour que nous retrouvions "l'Europe de Jacques Delors", pour que le marché serve les humains, et non pas l'inverse, comme cela se passe actuellement. Elle a aussi longuement appuyé le chapitre 4 du Manifesto, celui consacré à l'égalité entre les sexes, en prenant exemple, notamment, sur ce qui se fait en Espagne, où le gouvernement est totalement paritaire, mais en arguant, aussi, qu'un long chemin restait à parcourir.

Bernadette, tête de liste combattante et passionnée a su faire de l'Europe la "tête d'affiche de la soirée", en insistant de façon claire et pédagogique à la fois sur le rôle primordial que joue l'Union dans nos vies, mais aussi sur les différences essentielles qui existent entre politiques de droite et politiques de gauche. Sa connaissance des dossiers et son engagement européen sans faille m'ont impressionnée. C'est la première fois que j'entendais une intervention de Bernadette, mais j'en redemande !

4 femmes, donc, hier soir à Rezé, 4 femmes qui ont fait vivre le chapitre 4 de notre Manifesto, cela donne une fierté supplémentaire d'être socialiste !

J'ajoute qu'Edith Cresson, seule Première Ministre française, était présente dans la salle.

Deux hommes sont aussi intervenus : Jo Leinen, député allemand, et Jean-Marc Ayrault, Président du Groupe socialiste à l'Assemblée Nationale, et maire de Nantes. La parité était (presque) atteinte, grâce à Jean-Christophe Cambadélis qui a animé avec le brio qu'on lui connaît cette magnifique soirée.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article

commentaires

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste