28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 10:00

Dimanche, je participais à la cérémonie de commémoration des victimes de la Shoah au Camp des Milles, là-même où 10 000 personnes furent internées puis déportées.

018--2-.jpg

Chaque année, je mets un point d’honneur à participer à cette journée, car je reste convaincue que ceux qui ont tout oublié n’ont pas d’avenir. Car je tiens à réaffirmer notre indéfectible fidélité dans le souvenir aux six millions d’enfants, de femmes et d’hommes victimes de l’extermination raciale, de la barbarie nazie à l’encontre en tout premier lieu des Juifs, ainsi que des handicapés, des malades mentaux, des Tsiganes, des homosexuels, des croyants de toutes confessions et des démocrates.

J'ai voulu placer mon intervention sous l'égide d'Albert Camus : « Un homme, cela s'empêche » disait-il. Un homme doit s’empêcher de commettre ou de prêter main forte à la barbarie, et on ne peut inventer l’avenir qu’en méditant les leçons du  passé.

 Méditons l’histoire pour inventer la politique de demain, pour transformer la façon dont les humains pensent le vivre ensemble.

000.jpg

> Télécharger l'intégralité de mon discours au Camp des Milles

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans En action
commenter cet article

commentaires

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste