28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 11:40

Le projet de loi ouvrant le droit à tous les couples de se marier et d’adopter quelle que soit leur orientation sexuelle repose sur un principe simple et évident rappelé par le président de la République lors de la dernière campagne électorale : l’égalité.

31-copie-1.pngÀ l’évidence cette égalité, pourtant inscrite sur les frontons de nos mairies, reste un combat. La violence des opposants à ce projet est démesurée. D’abord par des propos trop souvent entendus et dont on ne saurait rappeler assez la souffrance qu’ils causent, non seulement aux personnes concernées, mais à la société toute entière. Ensuite à cause d’actes de violence physique intolérables perpétrés notamment lors de la manifestation de Civitas, organisation extrémiste. Mais aussi et surtout parce que les opposants passent à côté de l'esprit même de la loi proposée : rassembler les Françaises et les Français dans l’égalité.

L’homosexualité existe qu’on le veuille ou non. Les homosexuels ne sont pas ces êtres étranges voire morbides qu’on nous présente dans les manifestations contre le mariage pour tous. Ce sont nos voisins, notre collègue de travail, notre boulangère, notre professeur, notre députée, notre enfant… ou notre père ou mère. Elles et ils tombent amoureux, vivent en couple et fondent des familles. Leur amour et leur vie n’ont pas moins de valeur que ceux des autres Français. Pourtant, par le simple fait de leur orientation sexuelle, elles et ils n’ont pas les mêmes droits que les autres, leurs couples n’ont pas droit de cité et leurs familles pas d’existence légale.

Le mariage pour tous n’est pas fait pour une communauté ou un lobby : c’est au contraire une loi qui acte dans notre droit le principe de l’égalité entre tous, quelle que soit notre sexualité. Faut-il rappeler qu'il n'est aucunement question de réformer les mariages religieux, mais bien le mariage civil, celui qui est célébré en mairie et seul reconnu par la République ? Faut-il également rappeler que la loi ne changera rien pour les couples hétérosexuels, qu’elle n’obligera personne à se marier ? Elle ne fera qu’offrir cette possibilité aux couples qui aujourd’hui ne l’ont pas, renforçant ainsi notre devise de liberté, d'égalité et de fraternité.

Bien loi d’affaiblir la famille, le mariage et l’adoption pour tous la renforcent. C’est en particulier vrai pour les familles homoparentales qui sont une réalité quoi qu'en disent certains. Ceux qui s’opposent au projet de loi au nom des « droits des enfants » oublient justement les 24 000 à 40 000 enfants auxquels la loi offrira demain – enfin ! – la protection juridique qui leur est due. Le mariage pour tous c’est une nouvelle sécurité à des couples et des familles qui en sont jusque là dépourvus.

De nombreux pays qui n’ont pourtant pas notre tradition égalitaire ou laïque  permettent à tous de se marier, parfois depuis plus de dix ans : Belgique, Espagne, Pays-Bas, Canada, Afrique du Sud ou Argentine pour n’en citer que quelques uns. Ces pays sont toujours là, leurs sociétés ne se sont pas effondrées, leurs enfants élevés par des couples homosexuels se portent aussi bien que les autres.

Il est temps pour la France de franchir ce pas.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Mes convictions
commenter cet article

commentaires

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste