22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 10:38
Regionales 5631Les Provençaux, les Alpins et les Azuréens ont donc confirmé leur vote et réélu Michel Vauzelle à la tête de notre belle région. Plus exactement, ils ont porté victorieuse la liste de rassemblement de la gauche et des écologistes qu'il conduisait, et à laquelle j'avais l'honneur d'appartenir. Le Président sera élu vendredi parmi et par l'ensemble des 123 conseillers régionaux élu-es hier.

Je remercie l'ensemble des électrices et des électeurs qui nous ont apporté leurs suffrages, et particulièrement les 21 655 aixoises et aixois qui nous font confiance, aujourd'hui, pour non seulement résister aux politiques menées par Mr Sarkozy et Mme Joissains, mais aussi pour construire, comme nous l'avons proposé dans notre projet, une région rassemblée, solidaire et écologique.

Permettez moi d'avoir un mot et même un peu plus pour les militant-es qui ont mené une campagne de terrain formidable depuis maintenant plus de deux mois. C'est à eux que nous devons cette victoire en premier lieu, à leur engagement, leur dévouement à leurs idéaux, les journées, soirées, week-end qu'elles et ils ont consacré à construire cette victoire. Ils ont été plus qu'à la hauteur, sur le terrain parfois dès 7 heures le matin, par des températures polaires, pour, parler, convaincre, frapper aux portes, arpenter les marchés, rédiger des tracts, les distribuer dans chaque boîte aux lettres d'Aix, et tant et tant de fois ! Ils l'ont fait par conviction, en donnant leur temps et leur énergie pour faire avancer des idées. Ils n'ont pas fait la Une des journaux, n'étaient pas sur la liste, n'avaient rien de matériel ni d'individuel à gagner, et ils seront encore là demain. C'est ça aussi la politique, et tout ce travail de fourmi réalisé chaque jour mériterait d'être mieux mis en avant !

Un mot, aussi, pour Fleur, Conseillère Régionale sortante, et qui n'est pas réélue cette fois, ce que je regrette profondément. Fleur savait depuis longtemps déjà qu'elle n'avait qu'une chance infime d'être élue, et malgré cela, elle a mené une campagne exemplaire, dynamique, enthousiaste, elle aussi parce qu'elle a mis ses idéaux avant ses intérêts personnels. Ce n'est pas si courant, elle a fait preuve d'un courage et d'un engagement magnifique, et je suis très admirative devant sa force de caractère. Je ne sais pas si j'aurais eu la même... Chapeau bas, madame :-)

Notre victoire ne doit cependant pas éluder plusieurs dangers. Le score de l'abstention, tout d'abord, est très inquiétant. 47,79 en PACA, et même 49,42% à Aix. La moitié des électeurs ne s'est pas déplacé et c'est la légitimité de notre démocratie qui est posée là. Il me semble que pour partie du moins, les abstentionnistes ont souhaité envoyer un message, nous demandant à nous, responsables politiques, militant-es, élu-es, de changer nos pratiques politiques. Cela passe par une proximité accrue, alors même que nous vivons dans un monde de plus en plus complexe et que l'on nous demande parfois de nous transformer en expert. Il faudra résoudre cette contradiction. Mais cela ne sera pas suffisant. A l'ère d'Internet, où l'information circule vite, et par des canaux multiples, nos concitoyen-nes nous demandent aussi de leur expliquer mieux les choses, de les rencontrer plus, de renforcer les liens humains qui doivent exister entre les élu-es et ceux qui leur ont donné leur mandat. Il y a plusieurs pistes à explorer pour cela. Michel Vauzelle a déjà mis en place des structures permettant à la démocratie participative de s'exprimer, mais il faudra s'atteler à y faire venir d'autres personnes, car participer toujours avec les mêmes ne signifie pas grand chose...
A nous, politiques, de relancer le goût de la démocratie. Mais je le dis clairement. C'est aussi à l'ensemble des françaises et des français de se mobiliser. La démocratie c'est la construction collective d'un chemin commun. Si vous laissez à quelques uns le soin de décider pour vous, alors la démocratie n'aura plus lieu d'être. Plus nous serons nombreux-ses à faire de la politique, mieux nous en ferons ensemble. S'informer des projets communaux, des compétences des institutions, participer aux enquêtes publiques, écrire à un-e élu-e pour lui poser une question, donner un avis, participer via une association à la vie de son quartier, ou s'engager dans un parti politique pour faire avancer ses idéaux, voilà quelques actions qui, si elles étaient partagées par plus de citoyen-nes permettraient j'en suis certaine de faire reculer très largement l'abstention.

Deuxième danger, tout aussi inquiétant, voire plus, le score du Front National. De 15,88% à Aix, il atteint 22,87% au niveau régional. il y a me semble-t-il quelques similitudes entre le score du FN et l'abstention. Dans les deux cas, pour beaucoup d'électeurs, il s'agit d'exprimer une colère, une fracture entre le peuple et les élu-es, une incompréhension de la politique et des politiques, une défiance forte vis à vis des solutions proposées. Mr Sarkozy en particulier et l'UMP en général portent une grande responsabilité dans ce score. En effet, celui qui s'était présenté comme "Mr sécurité", le chantre du pouvoir d'achat, celui qui allait gonfler les porte-monnaies et faire de la France un "pays de propriétaires" a échoué sur toute la ligne. Sa politique conduit à une hausse de la violence (moins de policiers, moins de prévention, une répression menée en dépit du bon sens (Cf les garde à vue, la réforme de la justice...) des populations stigmatisées, le culte du chiffre en dépit de la qualité des résultats...), une baisse du pouvoir d'achat (alors que le bouclier fiscal nous coûte 15 milliards par an, ils laissent la Sécu s'enfoncer, et maintenant ce sont nos retraites qui vont se ratatiner !) le travailler plus pour gagner plus n'existait que dans les promesses de campagne... établir une liste exhaustive des échecs de la droite serait beaucoup trop long... Le débat sur l'identité nationale a renforcé le FN, mais cela n'est que la suite logique des politiques qui sont menées en dépit du bon sens, et c'est bien à l'UMP que nous devons ce triste score.

Les français souffrent et la droite leur répond "c'est la faute de la crise" (Fillon le disait encore hier soir !). Mais la crise, le chômage qui monte, les entreprises qui ferment, les logements qui sont inaccessibles, la jeunesse qui survit au lieu de vivre... à qui la faute alors ? Les électeurs du FN et les abstentionnistes nous renvoient devant nos responsabilités : faire de la politique, c'est construire la société. Or, la droite détruit tout ce qui avait été fait, et cela désespère nos concitoyen-nes à raison. La crise n'est pas une entité qui agirait d'elle-même, de même que la fameuse "main invisible du marché", qui n'existe que dans les esprits des capitalistes libéraux que cela rassure. Ce sont des humains, par leurs actions et leurs décisions qui ont amené la crise, parce qu'ils ont fait passer la finance avant l'économie, parce qu'ils ont oublié que derrière des actions, des rentes, des dividendes, des subrpimes, se cachent des personnes réelles, que ces politiques détruisent.

La gauche s'est retrouvée, aujourd'hui, et nous avons une énorme responsabilité devant nous : rassembler, autour de nous, pour redonner confiance et permettre des réponses politiques d'avenir, des votes d'espoir, pour un vrai changement. Changer la vie des gens est plus que jamais d'actualité. Cette belle victoire aux Régionales nous permet d'être un rempart fort aux politiques destructrices de la droite, mais aussi de commencer de construire notre projet. Il faudra que nous lui trouvions un aboutisssement en 2012, pour qu'un-e président-e de gauche permette à la France de marcher à nouveau vers l'avenir.

Voilà pourquoi je suis fière de cette victoire, que nous avons su construire dans l'union, et qui donne à la gauche et aux écologiste un bel avenir à préparer.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article

commentaires

Julien 24/03/2010 10:28


Félicitations pour cette victoire gaelle ! Je te souhaite beaucoup de réussites dans tes nouvelles fonctions d'élus et j'espère que nous pourrons nous voir bientôt,

Bises


Gaëlle Lenfant 24/03/2010 11:27


Merci Julien. J'ai reçu de très nombreux SMS, mails, coups de téléphone... Je mesure les responsabilités qui sont désormais les miennes, et ferai tout pour être à la hauteur, car vos attentes sont
immenses, je le sais.


Fleur 23/03/2010 09:35


Merci pour ces mots réconfortants à mon endroit.
Félicitations encore une fois, et au boulot car à présent tu es la seule représentante socialiste aixoise dans l'hémicycle régional...on aurait pu attendre mieux, au moins deux, pour faire comme
lors du précédent mandat...ce qui n'aurait pas été du luxe pour mener la bataille contre l'UMP Maryse Joissains.
Il faut faire contre mauvaise fortune bon coeur, et redoubler d'effort...Hasta la victoria (en souhaitant qu'on nous aide plutôt qu'on nous mette des batons dans les roues)
Avec toute mon amitié


Gaëlle Lenfant 23/03/2010 13:34


:-) Hasta la victoria... siempre !
Je t'embrasse,

gaëlle


Un de la Bande 22/03/2010 19:24


Félicitations pour vous ! La vie continue !
Alors, maintenant que vous êtes élue à la Région, qu'allez vous faire ?
Le ronronnement va t'il continuer comme avant ? Pendant un an ou deux, nous allons assister à quelques velléités d'avancée, puis le train train va reprendre, on va continuer à se prendre pour des
sommités...
Toujours est il, que deux mandats Gaudin et deux mandats Vauzelle n'ont toujours pas vu le train s'arrêter dans certaines gares, comme Venelles par exemple,
de même vous ne devez jamais circuler sur l'autoroute nord le matin entre 7H00 et 9H30 ou le soir 17H 19H, il y a plein d'écologistes sur votre liste, qui organisent des colloques et réunions plus
vaseux les uns que les autres, mais les problèmes récurents sont toujours là, on dirait des non dit !

La Région a mis au point un système très social de pointage, de flicage,comme à l'usine, ça rappelle à certains... Mais qu'est ce que c'est crétin !

Le Président tronera plus que jamais, augmentera ses caprices, son âge avançant...

Malgré cela, j'ai voté pour vous, car si je juge des gens détestables (cet apparatchik de Mennucci),en ancien militant que je suis, je trouve le cumul des mandats, limite en cette période ce
chômage intense : il y a des conseillers généraux et régionaux sur la liste...

Tout cela est bien imparfait mais préférable à la Droite sarkozienne...


Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste