9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 16:30

http://idata.over-blog.com/1/51/71/13/B-Illustrations/554081_269546136466606_216972055057348_593495_1258529241_n.jpegLe 5 avril, durant la campagne présidentielle, j'avais invité Vincent Peillon à rencontrer les familles inquiètes de la fermeture de deux classes au Jas-de-Bouffan. Il s'était engagé pour ces écoles, qui ont subi de plein fouet la restriction des moyens imposés par la droite à l'Éducation nationale. J'avais rappelé cette promesse au nouveau ministre le 20 mai dernier dans une lettre.

Promesse tenue ! Avec les mille nouveaux postes créés pour assurer cette rentrée 2012, l'école Joseph D'Arbaud et l'école des Deux Ormeaux ont vu rouvrir deux classes promises à la fermeture par le gouvernement précédent. Aujourd'hui, avec l'école du Roi René, ce sera en tout trois classes supplémentaires à Aix-en-Provence grâce au changement impulsé par le Président de la République et son gouvernement.

J'ai eu l'occasion de remercier personnellement Vincent Peillon cet été et je lui ai dit l'espoir apporté par ces actions concrètes, particulièrement au Jas-de-Bouffan. Mais il reste du travail pour assurer à nos enfants une éducation de qualité et donner à nos écoles les moyens de fonctionner dignement, tant la casse de l'Éducation nationale a été lourde. Dès cette rentrée, les changements sont visibles... et ils le seront plus encore en 2013 avec le lancement du plan d'embauche de 60.000 personnels pour l'éducation. Je veillerai personnellement à ce que ces embauches soient bénéfiques à Aix et aux écoles qui en ont le plus besoin.

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans En action
commenter cet article
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 20:43

Après quelques jours de vacances, je reprends cette semaine mes activités politiques. Je suis depuis aujourd'hui à La Rochelle pour participer à la réunion de l'Assemblée des Femmes intitulée "Les temps des femmes, de la gauche et des réformes" et à laquelle participe également l'ancienne ministre Yvette Roudy, les ministres Hélène Conway-Mouret, George Pau-Langevin, Vincent Peillon et Najat Vallaud-Belkacem, des chercheur-e-s, des responsables associatifs ou des syndicalistes. Vous pouvez consulter le programme de l'Assemblée des Femmes en cliquant ici.

592209_104658563011369_1406376299_n.jpgEt dès vendredi, toujours à La Rochelle, je participe à la traditionnelle Université d'été du Parti socialiste où j'animerai un atelier intitulé "Prévenir les violences sexistes, protéger les victimes". Danielle Bousquet, le chercheur Laurent Mucchielli et Marie-France Cassalis, porte-parole du Collectif féministe contre le viol, participeront au débat. L'atelier aura lieu samedi 25 août à 11h30 en salle Eider : si vous êtes à La Rochelle, n'hésitez pas à y participer !

Si vous n'êtes pas à La Rochelle, sachez que vous pouvez désormais suivre l'Universités d'été en ligne sur le site du PS.

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans En action
commenter cet article
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 10:21

Chers lecteurs,

 

La rentrée se prépare déjà, avec de nombreux projets en perspective au Conseil Régional, un congrès du PS, et, même si l'année à venir ne sera pas à proprement parler une année électorale, de nombreux défis à relever pour préparer l'avenir.

 

Avant tout cela, et après une année qui fut intense, je prends quelques jours de vacances, et mon blog aussi...

 

Retour fin août, avec l'université d'été du PS à La Rochelle.

 

Bonne vacances à vous si vous avez la chance de pouvoir en prendre !

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 09:21

Avec l'arrivée de François Hollande à la présidence de la République, les féministes pouvaient penser souffler un peu, au moins pendant l'été : un ministère des droits des femmes plein et entier (avec une ministre, Najat Vallaud-Belkacem, également porte-parole du gouvernement), un gouvernement paritaire, ce qui n'était jamais arrivé en France, et des avancées précises déjà programmées, sur l'égalité salariale et professionnelle, la lutte contre les violences et tant d'autres domaines...

 

Mais les avancées déjà permises par ce gouvernement suscitent des résistances qui vont bien au delà e ce que j'avais moi-même pensé voir. On le sait bien, on n'avance jamais sur ces questions sans créer de résistances. Mais là, quel déferlement!

 

Depuis quelques jours c'est une avalanche d'attitudes et de propos tous plus mysogines et ringards les uns que les autres. Il y eut, comme l'écrit Laurence Rossignol sur son blog, "la robe de Cécile, la coupe d'Audrey, la Une de l'Express"

il y a aujourd'hui l'interview de Fleur Pellerin par Daniel Schick sur Europe1.

 

Extrait :

"Savez-vous vraiment pourquoi vous avez été choisie ? Parce que vous êtes une belle femme issue de la diversité ? que vous faites partie d'une minorité peu visible ? Que vous êtes la preuve d'une adoption réussie ? Que vous êtes un signal fort donné aux marchés asiatiques ? Peut-être aussi parce que vous êtes compétente ? Est-ce que vous les savez vraiment ?"

 

S'il fallait choisir le mot le plus injurieux de cette immonde tirade, je choisirais le "aussi" qui suggère que de toutes façons, même si c'était la compétence qui avait guidé le choix de Jean-Marc Ayrault, toutes les autres propositions ont forcément "aussi" guidé ce choix.

 

Si Fleur avait été un bel homme, nul doute que les choses auraient été posées autrement : "Monsieur Machin, votre parcours est brillant, vous avez gravi tous les échelons. Aujourd'hui, grâce à vous, la France s'enorgueillit d'avoir un ministre qui, en plus de ses incontestables compétences, représente pour les français mais aussi pour nos amis asiatiques une reconnaissance. Etre le représentant de la France de la diversité, cela vous agace ou vous honore ?"

 

Je ne sais pas pourquoi cet interviewer a été choisi par Europe1, mais s'il était viré un jour, ce devrait être "aussi" pour ses propos insultants envers une femme.

 

 

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Mes convictions
commenter cet article
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 19:06

"L’immigration n’est ni une « menace », ni une « chance », c’est un fait. Il faut donc l’aborder comme tel."

CC/pamhule/FlickrÀ l'occasion du prochain congrès du Parti socialiste, j'ai apporté ma signature à plusieurs contributions thématiques dont celle-ci, qui porte sur l'immigration proposée par Sandrine Mazetier et Sylvie Guillaume.

Les socialistes eux-même sont parfois frileux sur la question de l'immigration. Il faut dire que, dans la suite de l'extrême-droite, la droite n'a pas hésité à instrumentaliser cette question, y compris par des relents racistes comme lors du débat sur l'identité nationale. Comme le souligne la contribution, "ces représentations ont contaminé une partie de la droite et plus généralement une bonne partie de la société, notamment les classes populaires pour qui cette vision des étrangers – ou ceux qui le semblent  est un refuge, surtout dans une période difficile de crise, de chômage et de faible pouvoir d’achat."

Il est temps d'aborder enfin l'immigration sans totem ni tabou : comme toute politique publique, elle doit faire l'objet d'un débat démocratique. C'est la responsabilité de la gauche au pouvoir et c'est ce que propose cette contribution "Pour une politique migratoire de gauche".

> Télécharger le texte de la contribution "Pour une politique migratoire de gauche"

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Mes convictions
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 18:10

Au Parti socialiste, nous avons beaucoup avancé ces dernières années en terme d'égalité femmes-hommes: les droits des femmes ont été présents dans les différentes Conventions et dans le projet du PS, puis dans la campagne présidentielle. La parité également a progressé, notamment au sein de l’Assemblée nationale.
Si ces progrès sont réels, ce travail pour construire l'égalité n’est pas achevé et de nombreuses avancées doivent encore être obtenues.

En tant que Secrétaire nationale du PS en charge des Droits des femmes, j'ai co-rédigé et suis l'une des premières signataires d'une contribution thématique pour le prochain Congrès du Parti socialiste, intitulée «L'égalité femmes-hommes, c'est le changement, c'est maintenant !»

>> Ici le lien vers  la Contribution féministe au Congrès de Toulouse

>> Le lien pour signer cette Contribution

>>La page Facebook

>> Le compte twitter : @droitsdesfemmes

Le Congrès est bien sûr un moment de politique interne du PS. Cependant, nous avons fait le choix de permettre aux sympathisant d'apporter aussi leur soutien à ce texte, dans la lignée de tout ce qui a pu être accompli ces dernières années au Parti socialiste pour nous ouvrir plus largement sur la vie citoyenne. 

Signez ou soutenez nous en vous rendant sur le site et en diffusant l'information dans vos réseaux !

Parmi les premier-e-s signataires :

  • Pouria Amirshahi, député
  • Bernadette Bourzai, sénatrice
  • Charlotte Brun, Secrétaire Nationale du Parti Socialiste
  • Fanélie Carrey-Conte, députée
  • Danielle Bousquet, Ancienne vice-présidente de l’Assemblée Nationale, Présidente de l’Assemblée des Femmes
  • Francoise Carton, sénatrice
  • Caroline De Haas, militante féministe et socialiste
  • Adeline Hazan, Maire de Reims
  • Gaëlle Lenfant, Secrétaire Nationale Droits des femmes du Parti Socialiste
  • Michele Meunier, sénatrice
  • Maud Olivier, députée
  • Gisèle Printz, sénatrice
  • Barbara Romagnan, députée
  • Laurence Rossignol, sénatrice
  • Yvette Roudy, ancienne ministre des Droits de la femme
  • Romain Sabathier, militant féministe et socialiste
  • Claire Schmitt, militante féministe et socialiste

Introduction de la contribution :

Pourquoi une contribution féministe ?

L’égalité femmes – hommes s’est invitée à la table de la Présidentielle et du débat public. Les socialistes ont  imposé la question des droits des femmes dans leurs propositions et pris dès le lendemain de l’élection présidentielle des décisions politiques majeures (création du Ministère des Droits des Femmes, parité au gouvernement). Mais ces avancées ne sont pas suffisantes pour masquer la réalité que notre Parti qui reste majoritairement un parti dirigé par des hommes et qui reproduit, sans doute parfois malgré lui, l’invisibilisation et l’infériorisation des femmes. Les chiffres de la parité comme de la répartition des rôles au sein PS le disent eux-mêmes.

    10% de femmes 1ères fédérales
    Moins d’un secrétaire de section sur 4 est une femme
    En 2011, plus de 80% des passages médias socialistes étaient réalisés par des hommes.
    14% des contributeurs à la Revue Socialiste sont des femmes
    27.8% de femmes premières vice-présidentes de région
    75% des intervenants à La Rochelle sont des hommes
    Moins d’un quart des points d’actualité présentés en Bureau National le sont par des femmes

Nous avons encore du chemin à parcourir. A l’image de la société nous avons  tendance à laisser sur le bord de la route l’analyse des mécanismes de domination qui structurent pourtant en profondeur notre société. Les droits des femmes ne sont pas un sujet conjoncturel ou une thématique à part. La première organisation politique de gauche, qui se veut aussi une organisation d’éducation populaire, doit penser le système social dans lequel nous vivons et qui opprime encore aujourd’hui la moitié de l’humanité.

Il nous faut comprendre – pour faire comprendre – que l’égalité femmes – hommes est un élément structurel des inégalités de notre société et donc un levier déterminant de la transformation sociale, du redressement économique et du changement. Certes, cette révolution des rapports sociaux de sexe dérange. Elle interroge des mécanismes anciens que nous reproduisons au sein de notre organisation : responsabilités, répartition stéréotypée des rôles, remarques voire violences sexistes. Nous sommes en 2012 et ces mécanismes visant à rendre les femmes invisibles, à les cantonner à des postes subalternes ou dits « féminins » (social, santé, questions de société…) sont encore à l’œuvre dans notre parti comme dans la société.

Dénoncer les inégalités implique de penser notre parti, de le regarder objectivement et d’agir résolument pour faire enfin en sorte que l’émancipation humaine, au cœur du projet socialiste, ne concerne plus seulement une personne sur deux mais l’ensemble de l’humanité.

C’est l’objet de cette contribution.

 

Lisez et signez en ligne !

 

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Mes convictions
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 07:12

http://www.christophemasse2012.fr/wp-content/uploads/2012/07/30_06_Olivier_Ferrand_Reuters_930_620_scalewidth_630.jpgSamedi matin, comme beaucoup d'amis et camarades, j'ai appris une terrible nouvelle : Olivier Ferrand était mort. L'incrédulité a laissé place à un immense vide lorsque j'ai compris qu'il s'agissait d'une réalité aussi vraie et injuste que peut l'être la vie.

Olivier venait d'être élu député dans une circonscription très difficile. Nous ne nous connaissions pas très bien, mais nous nous croisions parfois. Nous avions partagé quelques coups de fil durant cette campagne, et notamment lors des deux dimanches de scrutin. Quiconque a déjà mené, sur son nom, un combat électoral saura comprendre pourquoi...

Alors qu'il était l'un de ceux qui représentaient le renouveau, ce changement porté par notre Président de la République, l'espoir d'une nouvelle génération politique convaincue de l'importance de faire évoluer les pratiques politique comme la société, sa mort nous laisse bouleversés et tellement tristes.

Mais à quelques heures de l'hommage qui lui sera rendu à Velaux, c'est à sa famille et à ses proches que je pense d'abord. Si nous, nous perdons un homme brillant, intelligent, promis à un grand avenir, eux perdent quelqu'un qui représentait bien plus que tout cela. Je leur adresse mes plus sincères condoléances.

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 19:25

Les familles installées près de la fondation Vasarély ont été expulsées et leur campement détruit avec des pelleteuses. Comme je l'ai déjà dit le 4 mai dernier, en pleine campagne électorale, je suis convaincue qu'il est de la responsabilité des élus de se concerter pour trouver des solutions durables.

Voici le communiqué du Collectif Aixois pour les Droits et la Dignité des Roms, des Immigrés et des Sans-Papiers (CADDRIS) :

Le recours à la force pour expulsion, rendu possible par la décision du juge des référés, a été mis en place ce jour. Même si la police a traité les populations présentes avec humanité le CADDRIS condamne, très fermement, cette opération.

Personne n'avait de solution pour les populations présentes qui demandaient désespérément un endroit pour se réfugier. Personne ne savait quoi répondre à ses mères qui réclamaient un abri pour leurs enfants et leurs bébés. Rien n'a été prévu pour la centaine de personnes qui depuis ce matin, sept heures, déambulent désespérées à quelques mètres de leur campement que des pelleteuses ont mécaniquement détruit. Le CADDRIS a tout fait pour éviter une telle impasse.

Il lance maintenant un appel pour que le même scénario soit évité sur l'Arbois. Le campement de l'Arbois est au moins trois fois plus important que celui de Vasarély, 300 personnes, environ, sont concernées. Les conditions d'évacuation à proximité d'une voie rapide, pour un nombre si conséquent d'individus, sont tout particulièrement périlleuses.

Avec une intervention policière, dans la droite ligne d'un discours de Grenoble que l'on avait cru révolu, et un soutien, de fait, aux errances politiques de la municipalité JOISSAINS « qui ne veut plus un seul Rom sur sa commune » le nouveau pouvoir ne sort pas grandi. Le CADDRIS demande néanmoins à l’État et au Conseil Général des Bouches-du-Rhône (en partie propriétaire des terrains de l'Arbois), de créer une solution d'accueil digne avec de l'eau, de l'électricité et des sanitaires.

A un mois de l'échéance d'expulsion de l’Arbois, prévue autour du 23 Juillet, il est temps de retrouver le sens commun. Plus que jamais les pouvoirs publics (ville, conseils général et régional, État, Europe) doivent coopérer et arrêter des solutions durables.

En matière de solidarité, il est vraiment urgent de changer. Ce matin nous avons vu ces mêmes pelleteuses qui en Août 2010 ont détruit, une première fois et pour rien, le campement de Vasarély. Nous ne voulons plus jamais les revoir!


Collectif Aixois pour les Droits et la Dignité des Roms, des Immigrés et des Sans-Papiers (CADDRIS)

Claudie Hubert - Philippe Chouard - Hervé Guerrera - Philippe Sénégas - Marc Durand
Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Mes convictions
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 13:05

La majorité des électrices et les électeurs de notre circonscription a décidé de reconduire le député sortant UMP. C’est évidemment une déception et je pense aujourd’hui d’abord à toutes celles et tous ceux qui m’ont apporté leur soutien pendant cette belle campagne et, en particilier, au premier d'entre eux, mon suppléant Michel Amiel, avec qui nous allons continuer de travailler. Un immense merci à vous et soyez assuré-e-s d’une chose : mon combat politique continue !

 Je tiens également à remercier tout particulièrement les 22.630 personnes qui m'ont fait confiance hier. Durant cette magnifique campagne, j'ai rencontré des gens formidables qui m'ont apporté beaucoup. Vous m'avez enrichie, vous m'avez fait grandir, et cela, jamais je ne l'oublierai.

Je n’oublierai pas non plus l’attitude d’une certaine droite, prête à renier ses valeurs républicaines pour gagner quelques voix. L’UMP semble aujourd'hui vouloir une recomposition avec le FN : je dénoncerai sans relâche ces rapprochements honteux entre droite et extrême-droite.

Mais la déception bien naturelle d’hier soir a très vite laissé place à la joie : le résultat global de ces législatives est une preuve supplémentaire de la confiance accordée par les Françaises et les Français à notre Président et à notre projet. Je voudrais saluer particulièrement mon ami Jean-David Ciot, élu dans le nord-est du Pays d’Aix. Cette victoire historique, qui promet aussi des lendemains heureux à Aix et en Pays d'Aix, est un formidable succès. Si je n'ai pas réussi à convaincre mes concitoyen-ne-s que M. Kert partageait les valeurs de Mme Joissains, Jean-David a fait une belle partie du combat commun contre cette droite nauséabonde. Bravo à lui ! Et puis je veux citer aussi les victoires de Marie-Arlette Carlotti, élue à Marseille, et Michel Vauzelle, réélu à Arles face à l’extrême-droite. 40% de nouveaux député-e-s et 155 femmes à l’Assemblée nationale : il reste du travail, mais le renouvellement et la parité progressent largement. C’est aussi ça une majorité de gauche, et je ne peux que m’en féliciter !

Dans les mois qui viennent, la Majorité présidentielle mettra en œuvre le changement que les Françaises et les Français attendent. Vous pouvez compter sur moi pour y participer. À la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et dans ma ville, à Aix-en-Provence, en lien avec mes amis, je prendrai toute ma place.

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Mes convictions
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 06:50

Voici les résultats de ce second tour dans notre 11e circonscription des Bouches-du-Rhône :

T2-copie-1.jpg

Je perds cette élection, mais je ne lâche rien : mon combat politique continue. Un immense merci à tous ceux et toutes celles qui m'ont accordé leur confiance et qui m'ont apporté leur soutien pendant cette campagne ! La tristesse fait place à la joie d'être à vos côtés. 

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste