12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 21:20

Samedi, j'étais à Paris aux côtés de Martine Aubry pour la présentation des candidats et des candidates socialistes aux élections législatives de 2012. Retrouvez la vidéo de la conférence de presse:

 

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans En action
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 12:11

Mardi, l’Assemblée nationale a adopté une résolution soutenue par le Parti socialiste réaffirmant la position abolitionniste de la France en matière de prostitution. Je m’en réjouis : cette résolution doit permettre des avancées dans les luttes que nous menons contre la marchandisation des corps et contre les violences de genre.

La prostitution est le produit d’une société patriarcale, de l’argent roi. C’est une violence qui représente une menace pour les plus vulnérables, mais aussi un obstacle à la construction d’une société d’égalité entre les femmes et les hommes. La prostitution n’est ni une vétille, ni une fatalité dont il faudrait s’accommoder. Elle nécessite au contraire des réponses ambitieuses et efficaces.

À rebours des actions actuellement menées, les politiques publiques doivent d’urgence apporter des alternatives crédibles aux personnes prostituées qui veulent sortir de ce système et ainsi permettre et accompagner leur réinsertion.

Je déplore que la droite choisisse de mener des politiques de répression injustes en direction des personnes prostituées. Au contraire, le démantèlement des réseaux, la lutte contre la traite des êtres humains et le proxénétisme doivent être une priorité.

Enfin, pour que la prostitution régresse durablement, il faudra assurer un changement progressif des mentalités par la prévention et l'éducation.

C’est par ces mesures ambitieuses que nous pourrons faire régresser les violences, les inégalités et le système de la prostitution.

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Mes convictions
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 14:11

En France, une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son conjoint, il y a 75.000 viols par an. Ces chiffres sont insupportables.

Les violences que subissent les femmes ne sont ni naturelles, ni inéluctables : il s’agit d’un phénomène de société auquel il faut mettre fin. Pour soutenir ce combat, j’étais présente tout à l’heure au rassemblement sur le Vieux-Port organisé à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes (retrouvez la vidéo sur mon profil Facebook).

Autre violence que subissent trop de femmes : la prostitution. J’assisterai mardi prochain à la Convention abolitionniste organisée par 37 associations qui luttent pour l’abolition du système prostitueur. Le Parti socialiste a adopté dans son projet la proposition d’abolition du système prostitueur : nous jugeons qu’il n’est pas normal que soit toléré, voire encouragé, qu’on puisse accéder contre rémunération au corps d’une personne, le plus souvent une femme, et d’en disposer sexuellement.

Retrouvez en cliquant ici le programme de la Convention abolitionniste. Je vous invite également à visiter le site Abolition 2012.

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans En action
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 09:50

Mardi dernier, la droite a rejeté une proposition de loi socialiste visant à lutter contre la précarité professionnelle des femmes. 

Les parlementaires de la majorité présidentielle montrent une fois de plus leur refus de faire progresser l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et les droits des travailleuses et travailleurs les plus précaires.

Il est pourtant urgent de mettre un terme à ces discriminations : aujourd’hui la rémunération des femmes est inférieure de 27% à celle des hommes, elles sont davantage concernées par les contrats précaires et plus de 83% des postes à temps partiels sont occupés par des femmes.

La casse du code du travail, l’allègement des cotisations sociales des entreprises sur les bas salaires ont contribué à développer les emplois précaires qui concernent très largement les femmes.

Refuser d’apporter des solutions à la précarité induite par les horaires atypiques, les temps partiels, c’est fermer les yeux sur la baisse du pouvoir d’achat et sur des conditions de travail désastreuses pour les niveaux de vie et de santé des travailleurs et particulièrement des travailleuses.

Les socialistes défendent l’égalité femmes-hommes et la nécessité de lutter contre les discriminations dans l’emploi. Ce seront également nos priorités en 2012.
Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Mes convictions
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 06:55

En France, une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son conjoint, une femme sur dix est victime de violences conjugales, il y a plus de 75 000 viols chaque année. Cette situation est inacceptable. 

Les socialistes ont mis au coeur de leur projet pour la France des mesures qui permettront de réduire les violences faites aux femmes :

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Mes convictions
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 12:36

Jeudi, je représentais la Région devant le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) de Marseille. Le CLSPD est une instance d’échanges entre les différents acteurs de la sécurité sur le territoire : le Préfet de Police de Marseille, les services de l’État, le Conseil général, la Communauté urbaine, la Ville, les Mairies d’arrondissement et certaines associations.

Dans mon intervention, j’ai souligné le rôle particulier de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur en matière de sécurité : c’est la seule région de France à participer aux Contrats locaux de sécurité et à avoir intégré un volet « justice » au Contrat de Projets État-Région. En effet, la majorité de gauche au Conseil régional souhaite se positionner dans une logique d’ensemble de l’aménagement du territoire et sur les problématiques des cohésion sociale, dont fait partie la sécurité. Ce sont la petite et la moyenne délinquance, l’insécurité du quotidien, qui gangrènent le « vivre ensemble » : au-delà des décisions de justice, je suis convaincue qu’il faut mobiliser des moyens au service de la prévention et de l’éducation.

La Région PACA a ainsi initié un certain nombre d’actions, notamment un plan régional de sûreté dans les transports et des actions de proximité autour de médiation sociale ou de la violence et le sport.

J’ai également voulu revenir sur la stigmatisation dont les Roms ont été victimes cette année. En tant qu’élue de la République et, plus simplement, en tant que citoyenne, j’ai très mal vécu cette volonté d’opposer les populations entre elle. Notre responsabilité n’est pas d’attiser les haines mais bien de rechercher des solutions à des problèmes complexes : je suis attachée à ce que ces problèmes soient débattus publiquement, sereinement et sans instrumentalisation politicienne. C’est pourquoi j’ai été à l’origine, avec la Région PACA, d’une convention de partenariat avec le secteur associatif sur les problématiques Roms.

Une politique de sécurité ne peut avoir de sens, et d'effets profonds et durables, si on ne se soucie pas fortement de prévention, d'éducation, de lien social.

Téléchargez l'intégralité de mon discours devant le CLSPD de Marseille.

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans En action
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 19:58

J'ai officiellement déposé ma candidature pour l'investiture socialiste dans la XIe circonscription des Bouches-du-Rhône, où j'habite. Voici ma lettre de candidature :


Aix-en-Provence, le 9 novembre 2011

  

Cher-e-s camarades, cher-e-s ami-e-s,

 

J’ai décidé de présenter ma candidature à l'investiture socialiste dans la XIe circonscription des Bouches-du-Rhône pour les élections législatives.

 Je prends toute la mesure de cette décision, issue d’une longue réflexion personnelle et je suis prête et déterminée à porter les responsabilités que cela représente. J'ai la conviction que ma candidature peut être utile à la gauche, aux idées progressistes portées par les Socialistes, aux Français et aux Françaises.

 Vice-présidente de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur en charge des Solidarités, de la Lutte contre les Discriminations, de la Sécurité et de la Prévention, je mets toute mon énergie et mon enthousiasme à respecter ce mandat donné par le peuple à la majorité régionale et je me fixe au quotidien l’objectif de mettre en œuvre des politiques qui, concrètement, changent la vie des citoyennes et citoyens.

Militante socialiste et féministe, je suis Secrétaire nationale en charge des Droits des Femmes. Je suis fière que le Parti socialiste m’ait chargée de porter ce combat et de contribuer ainsi à construire une société de l'égalité entre les femmes et les hommes.

Entrée au Parti socialiste le 22 avril 2002, je me suis impliquée pleinement dans cet engagement militant et, en 2007, j'ai été investie candidate socialiste à l'élection législative sur la XIe circonscription des Bouches du Rhône, qui allait alors d'Aix à Salon-de-Provence. J'ai forcé Christian Kert à un second tour, grâce à tous les militant-e-s et sympathisant-e-s qui m'ont accompagnée dans une campagne formidable parce qu'empreinte de camaraderie, de pugnacité et, surtout, de convictions politiques.

Mariée et maman d'une petite fille, j'habite à Aix-en-Provence, au Jas de Bouffan. Sur le terrain, je m’efforce d’être à l’écoute et de reconstruire des liens avec celles et ceux qui n'ont plus confiance en leurs élu-e-s. C’est dans l’échange avec les citoyennes et citoyens que je construis mes actions. Car pour moi la politique est la construction collective de l’avenir, dans le souci de l’intérêt général et de l’émancipation de tous et toutes. Plus nous serons nombreuses et nombreux à y participer, meilleure sera notre démocratie. Être ferme sur ses valeurs, être claire sur ses engagements et savoir se donner les moyens de les respecter, voilà comment je conçois l'engagement politique.

Je m'engage, comme candidate, et comme élue si le peuple me désigne, à mener mon mandat en consolidant une relation étroite avec ce territoire, ses citoyennes et citoyens. Qu'il s'agisse des questions d'emploi, de logement, d'éducation, de pouvoir d'achat, de culture, de développement durable, je mènerai mon travail de législatrice en lien permanent avec ce territoire que j'aime tant.

Je pense être la mieux à même de mener ce combat sur cette circonscription, et je suis déterminée à vous en convaincre.


Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans En action
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 14:24

La peur est à l’ordre du jour de la droite. Peur de l'autre, peur du progrès, peur de demain, peur chez moi, peur dehors, peur, peur, peur. Et l’exemple vient d’en haut : après le Kärcher, après le « casse toi pauv’con », après l’odieux discours de Dakar, après celui de Grenoble et l’été de la honte qui s’en est suivi, les portes sont désormais ouvertes à tous les débordements à l’UMP.

 

À Aix-en-Provence et à Marseille, en particulier, les élus ont décidé de suivre la voie de leur leader. Ainsi, Maryse Joissains a fait adopter il y a quelque mois une motion demandant de « rétablir les frontières intérieures de l'Europe », visant particulièrement les familles roms. Et à Marseille dernièrement, le jour même de la Journée internationale du Refus de la Misère, le 17 octobre, Jean-Claude Gaudin adoptait un arrêté anti-mendicité interdisant « de se livrer à toute forme de sollicitation ou appel à la quête de nature à entraver la libre circulation des personnes […] ou, de manière générale, de porter atteinte par ces comportements au bon ordre, à la tranquillité et à la sécurité publique ».

 

Un sondage sur cet arrêté a été mis en ligne sur le site de la mairie de Marseille. Mais malgré une modification de la question (le mot « agressive » a été rajouté derrière « mendicité »), le non l’emporte toujours à près de 75% au moment où j’écris ces lignes. Si M. le maire sollicite l’avis des citoyens sur cette question, on est en droit de demander qu’il l’écoute : l’arrêté devrait donc être supprimé très prochainement !

 

Quoi qu’il en soit, je me réjouis de la réaction de tant de citoyennes et citoyens, d'associations, locales ou nationales et de politiques qui ont raison de rappeler qu’il n’est pas de punir la misère. Chacune et chacun, avec leurs mots, avec leurs actes aussi, comme ces mendiants solidaires, auxquels je regrette de n'avoir pas pu me joindre, réunis devant la mairie, ont dit qu'il était urgent d'agir avec humanité, solidarité et dans le respect de valeurs de la République qu'il devient urgent de rappeler aujourd’hui. Liberté, Égalité, Fraternité sont trois mots qui ont encore du sens pour beaucoup d'entre nous. Nous refusons de voir sali cet idéal construit à la Révolution française pour porter les hommes et les femmes vers un avenir de progrès.

 

Prendre cet arrêté, qui plus est un 17 octobre, est indigne. Alors qu’il faudrait mettre en œuvre des politiques publiques permettant de combattre réellement la pauvreté, la droite choisit de combattre les pauvres. Après avoir cru qu'évacuer les camps de Roms ferait disparaître les Roms, M. Gaudin pense-t-il qu'en interdisant la mendicité il supprimera les mendiants ? Mais cela ne les rendra pas moins misérables, bien au contraire ! Cette politique stigmatise ceux qui n'ont pourtant qu'un souhait : ne plus avoir à mendier, se fondre dans la foule, et pouvoir acheter de quoi manger, se vêtir et se loger comme « les autres ».

 

Je condamne avec force cet arrêté anti-mendicité, comme j’ai condamné la motion votée par la majorité UMP du Conseil municipal d'Aix en Provence. Au lieu de tenter de trouver des solutions permettant d'améliorer la vie des gens, ces textes ne font que stigmatiser certaines personnes et populations, abîmant un peu plus notre République.

 

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Mes convictions
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 22:25

Le Rassemblement

« François Hollande est notre candidat, je mettrai toute mon énergie et toute ma force pour qu'il soit le prochain président de la république. »

C'est avec ces mots que Martine Aubry a salué, hier soir, la victoire de François Hollande. Je m'associe à cet engagement de rassemblement que nous avions pris collectivement dès le début de l'organisation des primaires, et j'ai pu le dire hier à tous les amis et camarades présents au Passage. Nous sommes dès aujourd’hui en campagne pour la victoire en mai, et cette victoire, nous allons la construire ensemble !

Je voudrais ici vous remercier chaleureusement de la très belle campagne que vous avez permis sur Aix. Nous avons été chaque jour à la rencontre des Aixois et des Aixoises, nous avons fait de la politique comme je l'aime, avec conviction, chaleur, et dynamisme. Chapeau. 

L'aventure n'est pas terminée, loin de là. Nous avons du pain sur la planche, toutes et tous !

Alors maintenant... En route pour 2012 !

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans En action
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 22:17

Ce soir, la gauche marque une avancée essentielle. Les électrices et les électeurs se sont déplacés en nombre, en France comme à Aix, pour dire quelle personnalité leur semblait la plus à même de construire une France d'avenir. La participation extraordinaire pour une élection militante et citoyenne engage l'ensemble des responsables de gauche, et, plus largement, tout le peuple de gauche, pour qu'en mai, notre République prenne un autre chemin, celui de la solidarité, de la justice, de la moralité.

Depuis le début je soutiens la candidature de Martine Aubry, qui incarne cet avenir de transformation. Comme je le pressentais, de très nombreux électeurs et électrices partagent sa vision de la France et sa méthode de travail : écouter, décider, appliquer.
Les français n'aiment pas qu'on décide à leur place, ils l'ont encore montré aujourd'hui, d'abord par leur très forte participation à ce scrutin, ensuite par les score qu'ils ont donné à chacun-e.

Je suis intimement persuadée que Martine Aubry est la mieux à même de réussir : ses qualités personnelles mais aussi ses priorités, son projet, ses idées pour la France, ses engagements pour l'emploi, la justice, la sécurité, la morale, montrent qu'elle est celle qui est la mieux en phase avec notre présent, et donc, notre avenir.

Le deuxième tour aura lieu dimanche prochain. Cette semaine, je ferai campagne pour que Martine Aubry transforme l'essai. Il est parfaitement légitime que dans le cadre d'une primaire de la gauche, chacun-e puisse favoriser la victoire de sa/son candidat-e. Mais je veux dire que cette campagne se fera dans le respect le plus total de ce qui nous rassemble toutes et tous, à gauche : la conscience qu'au printemps prochain, nous saurons donner un nouvel élan à la France. 

J'appelle tous les aixois et toutes les aixoises qui ont envie de changer la donne en 2012 à participer à ce 2eme tour des primaires, et à choisir celle qui saura rassembler la France et lui redonner confiance en l'avenir. Dimanche prochain, votez, votez et faites voter Martine Aubry.

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant
commenter cet article

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste