2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 06:11

Alors que certains se plaisent à imaginer que la campagne des régionales en PACA se résume à un duel Estrosi / Le Pen, un sondage donne une toute autre indication : bien que seulement indicative, cette étude montre qu'une victoire de la gauche derrière Christophe Castaner est aujourd'hui possible.

Malgré une campagne d'extrême-droitisation, Christian Estrosi n'est absolument pas un rempart face au FN. En revanche, l'ensemble de la gauche se situe à 31 % dès le premier tour (contre seulement 27 % lors des départementales) !

La gauche a un bon bilan à la tête de notre région : nous sommes destinés à nous rassembler. Nous en avons la responsabilité au regard de la menace d'une possible victoire de l'extrême-droite.

Communiqué de presse de C. Castaner sur le sondage du 1er juillet

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans région élections
commenter cet article
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 20:25

Au delà des discours démagogiques toujours faciles sur les questions de sécurité, les élu·e·s du groupe « Démocratie pour Aix » vous invitent à discuter autour de solutions concrètes qui permettront d’améliorer la situation dans notre ville : prévention, protocole de participation citoyenne, CLSPD... quelles réalités ? Quelles actions possibles ?

Mardi 7 juillet à 18h30
20, rue du Puits Neuf (Aix-en-Provence
)

 

Sécurité et prévention à Aix-en-Provence, où en est-on ?
Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Aix-en-Provence action sécurité
commenter cet article
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 22:07
Conseil des étudiants aixois : quels enjeux ?
Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Aix-en-Provence jeunes action
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 17:44

Communiqué de Christophe Castaner après les évènements d'aujourd'hui dans l'Isère :

Ce vendredi 26 juin 2015, le terrorisme a de nouveau frappé à Saint‐Quentin­‐Fallavier. Christophe Castaner a réagi dès l’annonce de ce terrible événement. « Mes premières pensées vont aux victimes de cet odieux attentat. La cellule anti­‐terroriste est saisie, un conseil de défense se réunira cet après­‐midi et le Ministre de l’Intérieur est déjà sur place, je sais que nous pouvons compter sur la mutualisation de tous les efforts pour faire la lumière sur cet effroyable événement.

Nous devons être vigilants mais ne jamais céder à la peur. La République ne faiblit pas devant la terreur. Nous devons faire face dans l’unité et la solidarité avec force et dignité. Si certains se laissaient tenter par la volonté d’opposer, de stigmatiser ou de diffuser un sentiment de peur, cela serait irresponsable et irait à l’encontre de tout ce que nous devons mettre en oeuvre. Je m'inscris pleinement dans les propos du Président de la République : "Nous devons faire ce que les Français attendent de nous, les protéger". Le travail entrepris par le gouvernement et l’Assemblée nationale doit maintenant apporter la réponse collective qui nous permettra de faire face au terrorisme. Le rapport de la commission d’enquête parlementaire qui a été remis récemment au gouvernement sur la surveillance des filières et individus djihadistes propose pour cela des mesures qui nous donneront les moyens de lutter efficacement contre de tels actes.»

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans région
commenter cet article
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 14:44
#AmbitionPACA à la Seyne-sur-Mer avec Christophe Castaner

Ce samedi 27 juin, aura lieu un rassemblement autour de Christophe Castaner dans le cadre de la campagne pour les élections régionales.

Apéritif festif et républicain, prises de parole et concert de Dj Oil :

Samedi 27 juin de 18h à 21h
Parc de la navale, au pied du Pont levant
La Seyne-sur-Mer (Var)

> Rejoignez l'événement sur Facebook
> Plus d'infos au 06 63 55 11 07 et permanence@castaner2015.fr

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans région élections action
commenter cet article
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 17:45

Hier soir avait lieu un conseil municipal lors duquel nous avons eu à étudier nombre de délibérations d’importance. Le groupe « Démocratie pour Aix » avait préparé cette séance qui comptait plusieurs milliers de pages de documents.

Pour mémoire, nous recevons ces documents cinq jours avant la réunion du conseil (c’est la loi) : il est évidemment impossible de tout lire en un temps aussi court. Les élu·e·s du groupe se répartissent donc les tâches et les questions et nous nous concentrons sur les dossiers principaux : nous ne sommes jamais à l'abri d'un oubli mais nous essayons de traiter tous les points essentiels.

PARC, TAFTA, comptes administratifs et urbanisme

Le conseil muncipal a commencé dans la bonne humeur avec la venue des joueurs et responsables du PARC. Quel bonheur de pouvoir les féliciter directement après leurs si belles victoires ! La Pro D2 d’abord, puis le sacre de champions de France : un palmarès qui méritait une reconnaissance de notre ville !

Hervé Guerrera a ensuite ouvert la séance en portant pour notre groupe une question orale intitulée « le diable s’habille en TAFTA ». L’occasion de rappeler que les politiques européennes peuvent avoir des répercussions très concrètes à l'échelle locale.

Lucien-Alexandre Castronovo a présenté notre analyse des différents comptes administratifs. Nous sommes le principal groupe d'opposition au conseil municipal, ce qui ne veut pas dire que notre regard est toujours négatif : lorsque les choses se passent bien nous le disons… ce qui nous rend d’autant plus légitimes à critiquer lorsque c’est mérité.

La motion de soutien à Nexcis a reçu bien entendu notre soutien : il faut tout mettre en œuvre pour que cette belle entreprise qui se retrouve lâchée par ERDF au moment où, de la recherche et développement, l’équipe devait passer à l'exploitation. Nous pouvons produire sur notre territoire les premières vitres panneaux solaires : n’hésitons pas à soutenir cette entreprise !

Le groupe « Démocratie pour Aix » a en revanche émis un avis négatif sur le schéma de cohérence territoiriale (SCOT) car nous refusons de donner un blanc-seing au projet local d'urbanisme tel qu'il nous est présenté. Nous nous sommes abstenus sur le plan de déplacements urbains, compte tenu du fait que la Communauté du Pays d'Aix est la seule intercommunalité à défendre son réseau ferré et que des efforts ont été faits par rapport aux premières versions présentées.

Concernant le pôle numérique et la SMAC (Salle des Musiques ACtuelles) nous avons redit notre accord sur ces projets mais notre désaccord sur leur implantation à la Constance.

 

Tarification des garderies en école primaire

Une délibération portait sur la tarification des garderies en école primaire. J'étais intervenue lors du dernier conseil municipal pour dénoncer qu'il en couterait presque 500 € par an et par enfant aux familles… pour dénoncer le fait qu'il en couterait presque 500 € par an et par enfant aux familles… certains avaient jugé bon de dire que j'inventais ces chiffres. La maire a finalement réalisé que mes calculs étaient justes et de nouvelles avancées ont été mises en place. « Démocratie pour Aix » salue donc la mise en place de forfaits modulables, mais nous dénonçons toujours :

  • le fait que le prix de base n'ait pas été modifié,
  • le fait que les familles soient tenues de payer en début plutôt qu'en fin de trimestre,
  • le fait que les baisses de tarifs possibles ne le soient que sous la forme d'un dossier d'éxonération plutôt que d'un barème clair connu à l'avance.

Je pense que ce dernier point est particulièrement problématique : toutes les études démontrent que les personnes en situation de précarité ou de difficulté financière n'osent pas réclamer leurs droits. Par exemple, selon la CAF, un tiers des personnes ayant droit au RSA ne le demande pas. La majorité Joissains entend prendre en compte le reste à vivre des familles ce qui veut dire que les familles aixoises qui souhaitent bénéficier d'une exonération devront la requérir en déposant un dossier et communiquer leurs salaires, prestations sociales, loyers, factures de téléphone, frais de transport, etc. Pour l'heure je ne sais pas si les services municipaux ont le droit légal de recueillir ces informations. De plus Maryse Joissains entend vérifier « les aides que certains ont et ne déclarent pas » (sic) : non seulement elle part du principe que les familles aixoises sont des fraudeuses potentielles mais en plus elle entend s'improviser contrôleur à la place des organismes sociaux… Il aurait été bien plus simple, claire et légitime de mettre en place un barème basé sur le revenu des familles plutôt que cette commission d'exonération très particulière.

Pour toutes ces raisons, et malgré de notables avancées que nous avons saluées, les élu·e·s du groupe « Démocratie pour Aix » n'ont pas pu approuver cette délibération et se sont abstenu·e·s (sauf Noëlle Ciccolini qui a jugé que les avancées permettaient de voter pour… ce qui est son droit le plus strict, la liberté de vote étant un principe de notre groupe).

 

Crèches municipales

Enfin, le dernier dossier que je veux évoquer est le plus douloureux : il s'agit du renouvellement de la délégation de service public (DSP) des crèches municipales.

Pour mémoire, le temps où les crèches de la ville étaient gérées par l'association des crèches est révolu. La ville devait passer en délégation de service public, et lorsque le choix qui a été fait en 2008, c'est l'entreprise « Les Petits Chaperons Rouges » qui a été choisie. Déjà à l'époque ce choix posait problème. Vous pouvez d'ailleurs lire sur le blog de Brigitte Devesa combien les zones d'ombre étaient déjà visibles... Hier, le conseil municipal a approuvé le renouvellement de la DSP aux « Petits Chaperons Rouges » malgré toutes les alertes. Un dossier désormais porté par… Brigitte Devesa, comme si tout allait bien, madame la marquise !

Le groupe « Démocratie pour Aix » a voté contre cette décision en conscience et en responsabilité. Nous n'avons pas voulu engager un long débat qui aurait été stérile et n'aurait pas rendu service aux personnels en souffrance et aux usagers qui méritent bien mieux. Voici la déclaration solennelle que j'ai prononcée au nom du groupe :

« Au vu des évènements gravissimes survenus ces derniers jours au sein des “Petits Chaperons Rouges”, évènements qui ne sont que l’aboutissement d’une situation dont chacun ici a connaissance depuis six ans, nous vous demandons solennellement de retirer ce rapport et de reconsidérer l’octroi de cette DSP. »

Nous regrettons de ne pas avoir été écoutés. Suite à la décision et au vote du Conseil municipal, nous avons diffusé un communiqué de presse.

 

> Retrouvez ci-dessous le texte de mon intervention sur les services d’accueil  garderie périscolaire.

> Si vous avez des questions sur ce conseil municipal, n'hésitez pas à les poser dans les commentaires. J'essaierai d'y répondre au mieux !

Repost 0
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 06:25

Communiqué du groupe d'opposition municipale « Démocratie pour Aix » :

Aujourd’hui, en Conseil municipal, il a été proposé par l'équipe municipale en place, de reconduire la délégation de service public (DSP) des crèches gérées par l’entreprise « Les Petits Chaperons Rouges ». À de multiples reprises, nous avons dénoncé sous les mandats précédents, les méthodes éprouvantes pour les salariés, des services de Gestion des ressources humaines. Il faut se rendre à l'évidence, la majorité n’a jamais voulu entendre les alertes, même lorsqu'elles émanaient des syndicats.

Ce jeudi 4 juin, comme Madame la Maire, nous avons été interpellés par les représentants syndicaux des « Petits Chaperons Rouges ». Ceux-ci nous ont informés d’événements gravissimes survenus ces jours derniers.

Dans la mesure où le service public, même opéré par des entreprises privées, se doit d'être exemplaire dans sa qualité, comme dans sa gestion, nous ne pouvons approuver le renouvellement et l'attribution de cette délégation de service public dans ces conditions, et demandons au conseil municipal de réétudier cette délégation. Son objet prioritaire, restant le bien être des citoyen·ne·s, salarié·e·s y compris, plus que le montant des dividendes versés aux actionnaires.

Nous tenons à informer les Aixoises et les Aixois de notre totale opposition à cette décision et les assurons de notre vigilance quand au déroulement de cette délégation de service public, en assurant de notre soutien total, tous les salarié-e-s de cette société.

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans Aix-en-Provence école jeunes
commenter cet article
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 09:52
Soutenez Marsactu !

Comme vous le savez, notre presse locale traverse des temps difficiles. La société qui éditait le site internet d'informations Marsactu a ainsi déposé le bilan il y a quelques mois.

L'équipe de journalistes a toutefois obtenu du tribunal de commerce le rachat du site et de ses archives : ils et elles sont en train de refonder Marsactu avec un nouveau projet d'un journal « d’enquête, de reportage et d’analyse » et « plus de sujets en dehors de Marseille notamment à Aix-en-Provence ».

Mais pour cela, ils ont besoin de nous : l'équipe a lancé un financement participatif auquel vous pouvez participer. 14 000 € ont déjà été récoltés en 48 heures : 11 000 € de plus sont nécessaires pour que Marsactu vive !

Plus que jamais, nous avons besoin de médias locaux, pluriels, indépendants et de qualité : il en va de la vitalité de notre démocratie locale. Soutenez Marsactu !

> Contribuez en cliquant ici

> Le blog des journalistes de Marsactu

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans tribune
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 17:35
«  Nous sommes tous méditerranéens » : signez la pétition

Après les drames en Méditerranée, Michel Vauzelle, président de Provence-Alpes-Côte d'Azur, et de Rosario Crocetta, président de la Sicile, lançaient l'appel «Nous sommes tous méditerranéens».

Le drame de milliers d'enfants, de femmes et d'hommes qui meurent en Méditerranée en tentant de fuir la guerre et la misère appelle l'Europe à agir. C'est le sens de la pétition des régions méditerranéennes d'Europe que je vous invite à signer :

Les représentants des Régions méditerranéennes d’Europe se sont réunis à Palerme les 18 et 19 mai 2015 pour lancer la campagne « Nous sommes tous Méditerranéens » et pour discuter des défis liés aux tragédies migratoires en Méditerranée.

Face au scandale de milliers d’enfants, de femmes et d’hommes qui périssent en Méditerranée, fuyant la guerre, les persécutions, la misère et l’extrémisme, cette campagne vise à rappeler les valeurs humanistes qui fondent le projet commun européen. L’Europe doit, d’une part, être un protagoniste du processus de paix en Méditerranée et lutter contre tous les réseaux du crime organisé (trafic d’armes, etc.) et, d’autre part, elle doit répondre à l’urgence humanitaire posée par les migrants, assurer leur secours en mer et leur accueil dans des conditions dignes. Les autorités régionales et locales sont en première ligne sans pour autant disposer de moyens appropriés. Elles portent souvent la responsabilité humaine, financière et technique de sauver des vies et d’accompagner les migrants dans leur insertion économique et sociale. Elles tendent la main à ces personnes qui risquent leur vie, indépendamment de leur religion, de leur couleur de peau ou de leur origine.

Les collectivités territoriales demandent aux institutions européennes de définir une véritable politique méditerranéenne qui prenne en compte la gestion des flux migratoires et réponde aux défis de la communauté de destins qui lie les peuples de la Méditerranée.

Cette politique doit comprendre le droit d’asile, la lutte conjointe contre les réseaux de passeurs criminels, un système de réinstallation des migrants fondée sur une responsabilité partagée, une gestion durable des centres d’accueil, l’aide à l’intégration, la lutte contre le terrorisme et la promotion des valeurs démocratiques. Elle doit contribuer à une Méditerranée de paix, de prospérité et de cohésion.

L’Europe doit développer sa coopération policière et judiciaire avec les pays de la zone de crise, leurs voisins immédiats et les pays de transit des flux migratoires, tout en promouvant une coopération territoriale décentralisée visant à accompagner les populations méditerranéennes dans leur quête de développement.

Plus que jamais, les Méditerranéens que nous sommes doivent exprimer leur solidarité et unir leurs voix pour faire avancer l’Europe sur le chemin de ses valeurs !

La présente campagne de sensibilisation « Nous sommes tous Méditerranéens » se fonde sur les valeurs de solidarité, de dialogue interculturel et interreligieux, d’intégration socio-économique, de participation citoyenne active et de coopération, de lutte contre les racismes, les ethnocentrismes et la xénophobie.

> Signez la pétition

Repost 0
Publié par Gaëlle Lenfant - dans migrations
commenter cet article
16 mai 2015 6 16 /05 /mai /2015 13:27

À Aix-en-Provence, chaque année, c'est la semaine suivant les commémorations officielles qu'a lieu la cérémonie célébrant l'abolition de l'esclavage. J'ai eu l'honneur d'y représenter le président Vauzelle : avec Hervé Guerrera, nous avons déposé une gerbe et j'ai pu m'y exprimer. Vous pouvez télécharger mon discours ci-dessous.

Les deux premières prises de parole sont revenues à M. Racon, président de l'Association des Antillais, et à un historien. Tous deux ont eu des paroles fortes et essentielles. Les élu·e·s se sont ensuite exprimés et je dois dire que globalement ces prises de paroles ont été de haute tenue. Je tiens notamment à souligner la déclaration de Sophie Joissains revenant sur la nécessité de l'interdiction de la gestation pour autrui, qui pousse des femmes pauvres des pays du Sud à louer leurs ventres aux riches occidentaux. Je veux évoquer aussi la prise de parole de Christian Kert revenant sur la nécessité de lutter, aujourd'hui encore, contre toutes les formes d'oppression et citant expressément la prostitution. Il est bon de savoir que deux parlementaires, même de droite mais républicains, peuvent prononcer des paroles fortes lors d'une telle commémoration.

J'ai en revanche été choquée par les propos de M. Maina, adjoint de quartier, qui, se disant favorable à l'accueil des migrants méditerranéens — allant en cela à l'encontre de nombre de responsables de son parti (est-il besoin de rappeler les propos de M. Mariani sur la nécessité de couler les bateaux au départ...?) — a cru bon devoir rajouter que les migrants devaient se plier à « nos traditions » sous peine que la France ne soit plus la même. Ce type de discours simpliste qui veut opposer une prétendue « France éternelle » aux dangers venus de l'extérieur est simplement une négation de l'histoire de notre pays : la France est justement aujourd'hui ce qu'elle est grâce à ceux et celles qui, venu·e·s d'ailleurs, ont enrichi sa culture et son économie. D'ailleurs, notre tradition la plus belle n'est-elle pas justement l'accueil des autres ? Particulièrement dans notre Provence.

Avoir peur de l'autre et de ce qu'il amène conduit à des dérapages dont nous n'avons que trop d'exemples ces derniers temps. En tant qu'élu·e·s, de droite comme de gauche (car n'en déplaise à Maryse Joissains, les élu·e·s de gauche sont aussi républicain·e·s), nous avons une responsabilité forte lorsque nous nous exprimons devant nos concitoyen·ne·s. J'espère qu'un jour, M. Maina, et d'autres encore, le comprendront.

Repost 0

Accueil

Qui est Gaëlle Lenfant

Contacter Gaëlle Lenfant

Gaëlle Lenfant sur Facebook

Gaëlle Lenfant sur Twitter

Démocratie pour Aix, groupe d'opposition républicaine au conseil municipal

Section socialiste d'Aix-en-Provence

Parti socialiste